Pour information, voici le courriel envoyé aux soixante députés français qui ont déposé un recours au Conseil Constitutionnel : Loi Molac et Dossier séparatisme catalan dans les écoles des Pyrénées-Orientales…

 

DOSSIER ENDOCTRINEMENT DANS LES PO FEVRIER 2021

 

 

-« Mesdames les Députées, Messieurs les Députés,

Nous sommes les Français de l’Association Catalunya Peuple d’Espagne. Cette Association lutte contre le séparatisme Catalan en Suisse, France et Espagne. Nous sommes originaires de plusieurs régions françaises, telles que l’Occitanie, l’Alsace, la Bourgogne Franche-Comté, les Hauts de France etc..

Nous avons obtenu vos noms sur internet par l’intermédiaire d’une liste de « délation » d’un site de séparatistes bretons (https://www.nhu.bzh/60-deputes-anti-loi-molac/)

Veuillez nous excuser si vous n’en faîtes pas partie mais nous souhaitions vous remercier pour votre démarche qui vise à protéger notre pays.

Nous vous précisons que nous sommes parfaitement apolitiques. Nous défendons chacun notre propre région, nos traditions qui font la richesse de notre si beau pays. Dont la langue française en est le ciment, contrairement à des pays comme l’Espagne dans lesquels les mouvements séparatistes proviennent de régions où des co-langues officielles prennent le pas sur le Castillan (Catalogne, Pays Basque, à présent Communauté de Valence…)

Le département des Pyrénées Orientales est particulièrement menacé par le séparatisme venant d’outre Pyrénées. En effet, les séparatistes espagnols catalans réclament la possession du département pour en faire la « Catalogne Nord » d’un grand Etat Catalan au cas où la Catalogne viendrait un jour à être indépendante de l’Espagne.

Tous les élus du département et de nombreux soutiens médiatiques locaux facilitent la chose lentement mais sûrement, notamment par le biais de l’éducation des enfants en maternelles et en primaire, voire collège. C’est ce qui s’est passé depuis 30 ans en Catalogne et explique la situation de conflit et tension qui y règne et que nous connaissons aussi particulièrement bien. Nous voyons arriver dans les Pyrénées Orientales ce qui s’est passé en Catalogne, le tout piloté par Carles Puigdemont depuis la Belgique.

Nous avons établi un dossier de presse que nous vous transmettons sur la situation éducative à Perpignan et les villes du département : toutes les photos de ce dossier sont soit prises par nos soins sur des documents originaux en notre possession soit proviennent de pages facebook publiques. Nous vous le transmettons pour information, quand bien même cela ne concerne pas votre département. Cela concerne l’intégrité de la France pourtant et la Loi Molac en sera le facilitateur.

Les élus séparatistes du département des PO n’ont pas attendu cette loi pour avancer dans leur mainmise sur les enfants. Dans les écoles primaires publiques à Elne (66200), les enfants ont des cours de catalan obligatoires dispensés par des soutiens aux séparatistes et doivent parler en catalan lorsqu’ils doivent demander de l’eau à leurs enseignants. Des enfants revêtent le masque anti-covid avec le drapeau séparatiste catalan au collège sans que personne n’y trouve à redire ? A Amélie-les-Bains, Madame le Maire a revêtu dans une école primaire en début d’année ce même masque symbole du séparatisme catalan.

Mercredi 21 avril dernier, le maire d’Elne, comme vous pourrez le constater dans la vidéo du Conseil Municipal, s’est non seulement réjoui de la Loi Molac, taclant au passage les institutions parisiennes, mais a surtout une nouvelle fois répété que ce département n’était pas en France mais dans un pays qui s’appellerait la Catalogne (à la 40e minute, faisant suite à une partie du Conseil Municipal en Catalan, en France ! (à la 30e minute).

https://www.youtube.com/watch?fbclid=IwAR3uAbV1PT_gwcoATGcje500oczfwi_BRHmALzsTcfHgMN_d1_hmfhOct48&v=7M9gP71siqc&feature=youtu.be

Derrière cette loi se cachent donc des desseins dangereux pour la France alimentés par une confrérie de séparatistes régionaux (Corse, Savoie, Bretagne, Pays Basque etc…) qui ne s’en cachent pas et nous le disent ouvertement : le but est de faire éclater la France et les pays pour faire une Europe des régions car le Jacobisme serait la source de tous les maux en Europe.

Nous espérons que vous l’avez bien perçu ainsi, quelles que soient vos motivations pour le recours au Conseil Constitutionnel. Pour nous le ver est dans le fruit France dans le cas contraire.

Monsieur le Ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer, Monsieur le Président de la République Emmanuel Macron, Monsieur le Premier Ministre Jean Castex, Monsieur le Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, Monsieur le Préfet des Pyrénées Orientales et le gouvernement Français, avec qui nous sommes en relation depuis des années, en sont, espérons-le, aussi sensibilisés. Bien évidemment ils ont connaissance de notre dossier éducatif.

Vous en souhaitant bonne lecture

Veuillez recevoir, Mesdames les Députées, Messieurs les Députés, l’expression de nos salutations distinguées »

Les Français de l’Association