La CAPEB a choisi de dresser symboliquement un mur de parpaing devant le domicile du député-maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque, Fernand Siré (UMP), par ailleurs vice-président de l’Agglo de Perpignan (PMCA). Cette action, pacifique, était accompagnée d’un courrier explicatif dressant les revendications de la CAPEB.

Hier après-midi, le député-maire, s’est rendu à un rendez-vous avec le président, Gérard Capdet, prévu de longue-date, à la chambre des métiers et de l’artisanat afin notamment d’aborder le statut des auto-entrepreneurs.

Suite à l’action de la CAPEB, Fernand Siré souligne qu’il a « interpellé, Cécile Duflot, ministre de l’égalité des territoires et du logement, lors des questions au gouvernement  pour lui faire part de son inquiétude d’une hausse de la TVA de 3% pour le secteur du bâtiment prévue au 1er janvier 2014″.

Dans sa réponse, « la ministre n’a parlé que des formations professionnelles ! Cette réponse, sans réel lien avec la question du député-maire, montre le mépris du gouvernement à l’égard des artisans et plus généralement des entrepreneurs ».

Il rappelle également « s’être rendu à la journée de soutien  du secteur du bâtiment et des travaux public a Salses le 21 mars dernier pour dénoncer le choix du Conseil général des Pyrénées-Orientales d’accorder un important marché public pour la construction d’une caserne de pompiers à une entreprise espagnole au détriment des entreprises du département ».

Fernand Siré adressera une question écrite au gouvernement sur l’ensemble des revendications exprimées par la CAPEB  afin de connaître sa position en la matière. Il espère déclencher une réaction positive en faveur des artisans et des entreprises.