Communiqué
Proposition 12/20

Que fait-on avec l’Euro ?
Créer une monnaie supplémentaire

 

« Avec une monnaie unique et une Banque Centrale indépendante, les instances démocratiques européennes n’ont plus aucun pouvoir sur la monnaie. Or, la France, comme toute l’Europe, est proche de la déflation, cette redoutable conjonction de baisse des prix, des revenus et des profits, aggravant le chômage, multipliant les cas d’extrême pauvreté et précipitant les faillites.Le pouvoir d’achat des Français est plombé par des salaires stagnants et des hausses d’impôts visant à financer l’austérité. Cette politique vide les carnets de commande des entreprises. En parallèle,  l’économie réelle manque de monnaie, comme le corps peut manquer d’oxygène. A l’heure actuelle, toute la création monétaire est capturée par les banques, à des fins essentiellement spéculatives.Il est devenu nécessaire, dans ce contexte, tout en gardant l’euro, d’émettre une monnaie supplémentaire temporaire qui arrive « jusqu’au porte-monnaie ». Un « euro-franc » sera créé par la Banque de France, ce qui n’est pas juridiquement interdit. Ce sera une monnaie à parité fixe : 1 euro-franc = 1 euro. Elle sera inconvertible, inutilisable pour l’achat d’actifs financiers et de biens immobiliers. Chaque citoyen résident, âgé de plus de 18 ans, recevra chaque mois 150 euro-francs, sur un livret ouvert à cet effet.Fonctionnant comme un impôt inversé, ce sera un surplus direct de pouvoir d’achat, pour plus d’égalité et de sécurité économique. Des milliers d’entreprises et de citoyens utilisent déjà avec succès des monnaies complémentaires au niveau local.  L’euro-franc sera une monnaie locale « nationale » et « supplémentaire » qui, sans porter préjudice à nos partenaires, pourra soulager directement les Français, avec un vrai potentiel de relance sur l’activité économique réelle.

Cette initiative de création monétaire contrôlée pousserait les autres pays européens à faire de même. Une fois la situation monétaire européenne stabilisée, les différentes monnaies supplémentaires émises seraient, par l’usure, à nouveau remplacées au fur et à mesure par des euros.

A propos de Nouvelle Donne :

Nouvelle Donne est un mouvement politique de citoyens créé en novembre 2013 et déjà fort de plus de 7000 adhérents, indignés par le manque d’audace de nos dirigeants et par l’incapacité des partis politiques traditionnels à proposer des solutions aux problèmes d’aujourd’hui. Nouvelle Donne s’engage pour casser le chômage, renouveler la démocratie et débloquer l’Europe en proposant aux citoyens une politique et des pratiques politiques du XXIème siècle ».

 

Pour suivre Nouvelle Donne sur le net :