(Communiqué)

 

-« Mercredi 17 février, la Majorité départementale* a adressé aux militants écologistes, par voie de presse et sans avertir les instances d’EELV** – Pays Catalan, un message les pressant de « ne pas refuser » l’alliance de la gauche et des écologistes aux prochaines élections territoriales 

EELV – Pays catalan regrette ce procédé, qui vise à faire pression sur ses militants alors qu’ils doivent bientôt voter sur les différentes options qui s’ouvrent à eux pour les élections départementales, et à tenter de semer le trouble dans ses rangs.

EELV – Pays Catalan regrette aussi le raccourci peu honnête visant à faire croire que les discussions qui se sont tenues depuis 6 mois ont donné lieu à un « contrat de majorité ». Nous avons été à l’initiative de ces négociations, que nous avons relancées plusieurs fois devant l’apathie de la majorité, et auxquelles nous avons participé dans un esprit d’ouverture depuis le mois de septembre. Mais aucune de nos principales propositions, qui étaient la seule garantie d’une véritable politique écologiste dans ce département, n’a donné lieu à une réponse positive de la part de la majorité.

EELV – Pays Catalan s’étonne, par contre, que les propositions « justes et équitables » que lui a faites la Majorité départementale aient besoin de ce type d’injonction pour que les écologistes se convainquent de leur qualité ? Ne sont-ils pas assez grands pour évaluer leur intérêt, et comprendre les intentions qui les ont dictées ?

Cette pression exercée sur les militants d’EELV – Pays Catalan est déplacée. Elle participe de méthodes que les militants écologistes sauront apprécier ».

Le Comité électoral départemental de EELV – Pays Catalan

 

*Dirigée par le PS et le PCF

**EELV = Europe Ecologie Les Verts