C’est donc comme nous le pressentions une élue du Conseil municipal d’Argelès-sur-Mer, Marina PARRA JOLY, issue de la Majorité de gauche, qui devrait faire tandem avec le maire d’Amélie-les-Bains/ Palalda, Alexandre REYNAL (PS), pour assurer la succession au sortant Pierre AYLAGAS (PS), dans le fauteuil de député de la 4ème circonscription des Pyrénées-Orientales. Mais avant cela, il faudra franchir plusieurs étapes, dont celle de l’investiture par les instances nationales du PS.
Qui est Marina PARRA JOLY ?
Marina PARRA JOLY a succédé à Guy ESCLOPé (PRG) comme 1ère adjointe au maire d’Argelès-sur-Mer, Antoine PARRA (PS), lorsque la grande guerre politique a éclaté entre ESCLOPé et l’ancien maire d’Argelès-sur-Mer, le député Pierre AYLAGAS (PS). Ce dernier n’a pas admis que son 1er adjoint d’alors ose se présenter sans son aval dans le canton lors des dernières élections cantonales (au printemps 2015)…
Lorsque Antoine PARRA a été installé par le Conseil municipal dans le fauteuil de maire, au printemps dernier, Marina PARRA JOLY est redevenue adjointe à la Sécurité pour finalement… céder sa place à Jean Patrice GAUTIER, lequel menaçait de se retirer s’il n’obtenait pas ce poste.  Simple détail de la petite histoire locale, direz-vous, et pourtant à Argelès-sur-Mer cela n’est pas anodin.
Pierre AYLAGAS l’a intégré dans son groupe d’élus lors des élections municipales pour, dit-on, « semer la zizanie à droite », parce que Marina PARRA JOLY est issue d’une famille argelésienne (très) connue pour être plutôt « de droite », proche de l’UMP (Les Républicains, désormais). Mais bon, ceci dit, on ne peut pas lui en vouloir : « on ne choisit pas sa famille (politique aussi) ». Air connu.
Plus récemment, il faut se souvenir que l’ami et fin stratège « Pierrot » l’a imposé comme binôme aux dernières élections départementales sur la Côte Vermeille (+ une partie des Albères et naturellement la commune d’Argelès-sur-Mer), avec un certain Michel MOLY (PS), ancien maire de Collioure, toujours 1er vice-président du Conseil Départemental. Or, il se trouve que l’épouse de Michel MOLY, Isabelle BLIN MOLY, a, elle-aussi (et avant le binôme de son mari), déposé sa candidature devant les instances dirigeantes du PS pour décrocher l’investiture sur la 4ème circonscription des P-O.

Nous, à la rédaction de Ouillade.eu, même si cela ne nous regarde pas, on trouve que de la part de l’ami « Pierrot » ce n’est pas très fair-play, et encore moins politiquement correct, d’imposer le binôme de Michel MOLY contre l’épouse de ce dernier, de les mettre en concurrence en tout cas sur la scène publique.

En attendant, on en connaît une, Jacqueline IRLèS, maire de Villeneuve-de-la-Raho, vice-présidente de la Communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM), officiellement investie par le parti Les Républicains sur cette circonscription, qui doit se frotter les mains… Car ce type d’atmosphère joue pour elle (et le FN). Elle peut commencer, si ça continue, à espérer rééditer son exploit de 2007, lorsqu’elle fut élue députée de cette circonscription contre Pierre AYLAGAS… lequel pris sa revanche en 2012 ! « Et la vie continuera », comme le chantait DALIDA.