Lors d’une réunion qui a eu lieu cette semaine, les instances départementales de l’UDI, en présence dit-on de Jean-Paul Alduy (ancien sénateur-maire-président-de-l’Agglo-de-Perpignan), ont rejeté tout soutien à Camille – ou Mathilde ? – Ferrand (fille des maires de Le Barcarès) pour constituer le binôme avec Alain Got (UDI), maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque, tombeur du député Fernand Siré (UMP), aux dernières élections municipales.

L’UDI laisse l’entière responsabilité de ce choix à l’UMP’66 qui tente d’imposer coûte que coûte l’une des filles des Ferrand : « Cela n’a aucun sens, plaide un élu UDI des P-O. Un tel tandem ne tiendrait pas la route et ne ferait qu’encourager le binôme de centre-gauche José Puig/ Mado Garcia-Vidal, sans oublier le FN en embuscade qui fera un gros score en Salanque (…). Puis les électeurs ne comprendraient pas que subitement Alain Got s’allie avec les Ferrand qui ont tout fait, lors des municipales il y a à peine six mois, pour le faire battre ! ».