Depuis 48 heures, Jean-Jacques Lopez, maire Divers Gauche (DvG) de Salses-le-Château, conseiller général sortant sur le Rivesaltais-Agly, fait la une des médias locaux, tant son choix est inhabituel et courageux, localement.

Il a décidé de passer la main, mais d’une manière volontaire et très originale. Contrairement à ce que nous avons écrit dans ces mêmes colonnes, ce n’est pas sur la pression du Parti Socialiste que Jean-Jacques Lopez a choisi de laisser sa place au maire de Maury, Charles Chivillo : « Les instances du PS n’ont rien décidé pour moi ! Faut-il rappeler que je n’ai plus ma carte du PS depuis 2010 ? J’ai, insiste Jean-Jacques Lopez, décidé depuis longtemps de ne pas partir sur ces élections départementales qui auront lieu les 22 et 29 mars prochains, mais comme je ne veux pas laisser ce canton à la Droite, je m’investirai à fond, complètement, pour que le binôme qui me succède remporte la partie. Et il gagnera, car je connais les qualités humaines et les compétences de Charles Chivilo. Je l’accompagnerai partout, sur tout le territoire. Tout le reste, tout ce que certains tentent de véhiculer à propos de mon positionnement d’aujourd’hui, n’est qu’affabulation, ne relève que de la pure imagination. Je ne suis pas un béni oui-oui, moi !  Je mènerai la bataille électorale jusqu’au bout, aux côtés de Charles Chivilo, afin que la Gauche conserve la Majorité départementale au Conseil général, derrière la présidente Hermeline Malherbe« .