Anne-Marie Canal, maire (SE) de Marquixanes, et Claude Ferrer, maire (SE) de Prats-de-Mollo/ La Preste, formeront le binôme sur le canton Canigou.

Annick Barboteu, conseillère municipale également Sans Etiquette (SE) d’Amélie-les Bains/ Palalda, et Pierre Bousigue, 1er adjoint de Vernet-les Bains (SE), constitueront le tandem de suppléants.

Dans un communiqué de presse rendu public cet après-midi, ils expriment :

« Après avoir longuement réfléchi et muri la décision, nous avons décidé de nous porter candidats  aux élections départementales dans le canton « Le Canigou ».

En effet ce nouveau découpage regroupe 41 communes dispersées sur les deux versants du Canigou : le  Haut-Vallespir et le  Conflent. Réfléchi et mûri, car nous sommes des personnes d’engagement et  que nous savons que si nous décidons d’être auprès des populations, de leurs élus,  nous les servirons efficacement, loyalement,  équitablement avec compétence, car nous sommes déjà  maires et élus de terrains de communes rurales.

Nous nous présentons aussi, malgré un découpage surprenant de ce canton,  pour montrer que  les acteurs de terrain sont en capacité de gérer leur territoire.

Nés dans ces deux vallées, pétris de cette culture catalane à laquelle nous sommes profondément attachées par nos racines,  nous voulons aussi prendre l’avenir en main de notre département, avec vous. De grands dossiers  doivent être défendus, tels que : l’accès à l’arrière-pays (amélioration du réseau routier, défense du train jaune), la santé, la prise en charge de nos ainés, le thermalisme, le tourisme rural maîtrisé, l’agriculture, le pastoralisme, l’artisanat local et les nouvelles technologies accessibles à tous.

Nous  voulons rassembler,  sans esprit partisan, car les vrais valeurs républicaines se retrouvent  chez nombreux d’entre nous quel que soit le parti, nous sommes des centristes. Proches des  communes, de leurs élus, nous défendrons à leur côté leurs projets selon chaque spécificité et nous leur apporterons  notre  soutien.

Nous avons décidé de nous rassembler autour d’un homme, Jean Castex car il nous a semblé aujourd’hui le plus apte à impulser un autre dynamisme économique  et le renouveau  sur le plan départemental.

Nous  faisons confiance aux capacités du maire de Prades, magistrat à la cour des comptes, en sa fibre sociale incontestable et défenseur de la ruralité ; ruralité malheureusement laissée pour compte au profit des territoires urbains.

Il possède selon nous les qualités indéniables et indispensables pour la gestion de notre département. Nous sommes de simples élus, proches de la population, sérieux, notre seule  motivation est l’intérêt général  des communes. C’est parce que nous voulons enrayer la désertification de ce territoire tout en maintenant un mode de vie de qualité que nous nous présentons. Faites-nous confiance ! Merci ».