« La science-fiction, c’est d’avoir une gauche au pouvoir qui a augmenté le chômage, a installé le communautarisme, aggravé la dette, mis la France sous tutelle, suit aveuglément la politique étrangère américaine et fait preuve d’un laxisme judiciaire incroyable. Pour les P-O et Perpignan, la science-fiction c’est d’avoir une ministre chargée de la Lutte contre l’exclusion qui est totalement impuissante et immobile face à des situations de pauvreté et de misère sociale qui se multiplient… ».