Christian Bourquin, Hermeline Malherbe et René Marquès… Trois présidents du Conseil général des P-O réunis !

Hermeline Malherbe, présidente du Conseil général des Pyrénées-Orientales, communique :

« C’est avec une profonde tristesse que j’apprends la disparition, survenue hier, de René Marquès.

Après avoir consacré la première partie de sa vie à son métier de médecin, il s’est lancé en politique en 1973 en devenant Conseiller général du canton de Saint-Laurent-de-la-Salanque, puis Maire en 1983.

Cet homme de convictions a ensuite gravi les échelons, puisque de 1er Vice-président du Conseil général des Pyrénées-Orientales, il en est ensuite devenu le président.

Pendant une décennie, de 1987 à 1998, il aura marqué notre institution, mais aussi notre territoire, puisqu’il a également occupé les fonctions de Sénateur des Pyrénées-Orientales.

Retiré de la vie politique depuis 2004, dans sa commune de Saint-Laurent-de-la-Salanque, René Marquès restait toujours attentif à l’actualité locale comme nationale et prompt à y réagir.

En tant que présidente du Conseil général, je tiens donc à lui rendre hommage, et à saluer son engagement au cours de toutes ces années passées à oeuvrer pour notre Département. ».

AVIS

Afin de permettre un dernier hommage à Monsieur René Marquès, ancien président du Conseil général disparu le jeudi 1er août, le Conseil général ouvrira demain samedi 3 août les portes du Hall Guy-Malé (Hôtel du Département, 24 quai Sadi Carnot). Des registres y seront à la disposition du public de 9h à 13h, ainsi que durant la journée de lundi de 8h à 18h.

//////////     //////////     //////////     //////////

Communiqué de Chantal Gombert, Centriste, membre du bureau de l’UDI’66

 – « J’apprends ce jour avec grande tristesse la disparition du Docteur René Marquès.
Je salue ici en lui, l’homme toujours à l’écoute, proche des gens, humaniste, épicurien à ses heures ,fin dans l’analyse des situations.
Il était centriste, nous étions de la même famille politique ceci depuis des années…
Il m’a toujours soutenue, aussi bien dans les bons que les durs moments de ma vie politique, il nous a quitté, paix à son âme et sincères condoléances à sa famille. »
//////////     //////////     //////////     //////////     //////////
Communiqué de presse de Renée Soum, ex-députée PS des P-O, ancienne conseillère générale :
« J’exprime ici l’émotion, la tristesse que j’ai ressenties à l’annonce de la disparition de René Marquès.
Plutôt que d’évoquer l’homme politique intègre, ancien sénateur, ancien président du Conseil général, maire de Saint-Laurent-de-la Salanque, je m’attacherai au souvenir qui prédomine en moi : celui de l’humaniste que j’ai découvert encore mieux au cours de ces rencontres annuelles des anciens élus. Les  analyses de son esprit vif étaient toujours sous – tendues par ses qualités de coeur. René Marquès,  alors qu’il avait quitté le devant de la scène politique, restait tourné vers les autres au quotidien « . La sympathique ordonnance qu’il me prescrivait en me recommandant de poursuivre mon activité au sein du GESA en est un amical souvenir que je n’oublierai pas…

A toute sa famille, à Christiane sa sœur, j’adresse mes plus sincères condoléances ».

/////////     //////////     //////////     //////////     //////////
Communiqué de presse de Marie-Cécile Pons, conseillère générale des P-O (canton VI de Perpignan) de 1994 à 2008, présidente de la commission de l’Eau de 1994 à 2008, maire-adjoint et conseillère municipale de la Ville de Perpignan de 1983 à 1992 :
« Elue pour la première fois au Conseil général en 1994, c’est à ses côtés, dans sa Majorité départementale, à l’intérieur même de son groupe UDF-Adhérents Directs que j’ai eu le bonheur de participer à nombre de ses actions en faveur du développement de notre territoire. Avec Jean-Luc Malé et Emile Parès, notamment, nous formions une équipe, un attelage, fier de le suivre, de l’accompagner dans les décisions au sommet de l’Assemblée départementale. Dans les moments difficiles, il a toujours été présent pour me montrer le chemin, pour me mettre le pied à l’étrier, pour me soutenir. Je me souviens de cette phrase de Baden-Powel : « Une difficulté n’en est plus une, à partir du moment où vous en souriez, où vous l’affrontez » (…). Il était ce sourire, cette force pour affronter les éléments et les oppositions humaines. Sa disparition est une bien triste nouvelle, c’est une très grande page de la vie politique locale qui se tourne définitivement ».
//////////     //////////     //////////     //////////
Communiqué de presse de Jacques Cresta (PS), député de la 1ère circonscription des P-O, vice-président de la Région Languedoc-Roussillon et 1er secrétaire de la fédération catalane du Parti socialiste :
« Jacques Cresta souhaite s’associer à la peine de nombreux Catalans, femmes, hommes ayant croisé René Marqués sur notre territoire et tout particulièrement sur la Salanque si chère à son cœur. Malgré les combats menés le sénateur président du Conseil général aura marqué de son empreinte notre paysage politique. Humaniste et centriste convaincu, il a combattu tout au long de sa vie les extrémismes et fut un ardent défenseur des valeurs républicaines. Toutes mes pensées accompagnent sa famille et ses proches et je leur prie d’accepter mes plus sincères condoléances ».