L’hommage de Renée SOUM (PS), 1ère femme députée des Pyrénées-Orientales, présidente-fondatrice du GESA :

« Cher José, cher ami, je comprenais ton enracinement dans la terre catalane qui me rappelait le mien : toi le viticulteur moi la petite fille de vigneron ! J’ai assisté à tes débuts, tu as assisté aux miens… Tu me le rappelais avec malice avec ton inimitable « boum,boum » qui donnait mal de tête à mes adversaires. C’était ta façon de me dire bonjour… Aujourd’hui je te rends hommage, toi l’élu visionnaire, qui a tant fait pendant vingt-huit ans pour la viticulture, le catalan, l’emploi, pour ta ville Claira, que tu aimais tant, pour notre département enfin ! Tu nous manques déjà »…

 

>  Jean-Marc PUJOL (LR/ Les Républicains), maire de Perpignan, a été le premier à réagir :

> « Je viens d’apprendre le décès de José PUIG, maire de Claira et conseiller départemental. Je présente mes condoléances à sa famille et l’assure  de mon soutien. Nous partagions une vision dynamique du territoire. Récemment encore, il m’avait encouragé à réunir les présidents d’intercommunalités des P-O, c’était le 20 octobre. Je l’avais appelé la veille car il venait d’être hospitalisé. Je ne me doutais pas que ce serait là notre dernière conversation. Je pense beaucoup à lui ».

> Jean-Marc PUJOL

> Maire de Perpignan,

Président de Perpignan Méditerranée Métropole.

 

« Mon ami José », par Marie-Cécile PONS :

« Comme beaucoup d’entre nous, je suis triste aujourd’hui, la disparition de mon ami José PUIG maire de Claira me remplit de peine. José PUIG a toujours répondu présent à toutes mes sollicitations quant il s’agissait de mener un combat pour aider une famille, pour accompagner un projet. En ce qui me concerne, je n’ai que de précieux souvenirs vécus à ses côtés pour l’intérêt général. Que ce soit dans mon mandat d’adjointe à l’Environnement auprès de Paul ALDUY maire de Perpignan, que ce soit dans mon mandat de conseillère générale avec René MARQUèS et Christian BOURQUIN, ou encore à la tête du Club 89 Perpignan/Pyrénées-Roussillon, il a souvent été un fidèle soutien, incroyablement à l’écoute de mes vœux pour faire avancer la Ville et le Département. Il a fait partie de ces Compagnons de route sur la scène publique départementale qui m’ont permis de résister dans les moments les plus compliqués. Je ne l’oublierai jamais ».

Marie-Cécile PONS.