« En parcourant les nouvelles politiques sur Ouillade, j’ai été interpellé par les deux récentes défections au Front national. Comme je fais partie de ceux que François HOLLANDE appelle les « sans dents », j’avoue avoir été tenté par un vote FN, parti qui prétend défendre les petits, la démocratie, la liberté et bien d’autres valeurs qui me sont chères.

Je ne sais pas qui a écrit la réponse à la démission de Mme KORTANEK, mais cette réponse m’a stoppé net dans mon élan et j’ai vérifié certaines informations. Tout d’abord, le ou les auteurs comparent ce qui n’est pas comparable. Sans être un grand spécialiste de la politique, une élection municipale n’a pas grand chose à voir avec des régionales, Si le FN manie et interprète les chiffres avec autant de légèreté dans tous les domaines, cela ne présage rien de bon pour la suite.

J’ai aussi constaté que de nombreuses personnes élues sur Perpignan le sont grâce à une liste et pas sur leur nom et qu’un monsieur élu à Perpignan habite en réalité au Boulou ! Les résultats obtenus par cette élue de Bompas aux différentes élections sont loin d’être aussi minables que le communiqué le fait croire. Cette femme est arrivée au second tour des élections législatives alors que la responsable du FN66 a été boulée dès le premier tour, elle est élue dans sa commune quand d’autres ne le sont que sur une liste à Perpignan. Si le FN66 a présenté cette femme à autant d’élections c’est qu’il présente n’importe qui comme candidat ou qu’il renie les siens quand une personne donne son avis.

A lire comment ce parti traite ses anciens cadres et élus, cela ne donne plus envie de le rejoindre ni de lui accorder sa confiance. La réaction de « l’ensemble des élus locaux, régionaux, cadres du FN’66, du FNJ’66, secrétaires de Collectifs, responsables de cantons ou de circonscriptions des Pyrénées-Orientales » m’a beaucoup déçu ».

Un « Oublié sans dents » perpignanais.