A partir du 11 mai, « il sera possible de sortir librement dans la rue sans attestation », dans une limite de 100 km autour de sa résidence*, a précisé le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, ce jeudi 7 mai, lors du point presse à l’issue du Conseil des ministres visant à détailler le plan de dé-confinement.

Au-delà de la limite de 100 km « à vol d’oiseau », une nouvelle attestation sera nécessaire.

Si l’on s’en tient à une stricte application de cette décision – qui ne peut qu’être le fruit de la réflexion hautement scientifique d’un ENArque ou d’un Polytechnicien – cela signifie que dans un même département, là on ne parle plus de région !, tous les habitants ne pourront pas se déplacer, en fonction de leur habitat (pourtant) naturel.

Prenons l’exemple le plus proche de nous, que nous connaissons forcément bien puisque nous y vivons, l’exemple donc du département des Pyrénées-Orientales.

Un habitant du Barcarès qui voudrait prendre un bain à Dorres – pourquoi pas ? – c’est 132 km par la RN-116 ; l’itinéraire le plus court quand il fonctionne.

Un habitant de Bourg-Madame qui voudrait voir Collioure, c’est 143 km. Un habitant de Mont-Louis qui rêverait d’aller faire trempette sur le littoral de plus proche, Canet-en-Roussillon, c’est 103 km. Rejoindre Banyuls-sur-Mer quant on habite à Font-Romeu, c’est 137 km ! Etc.-etc.

Alors, certes, puisqu’on y est invité, on peut faire l’oiseau… mais très sincèrement fallait avoir une cervelle d’oiseau pour nous mettre dans une telle cage ! C’est le poète (Jacques Prévert) qui a dit : « Un seul oiseau en cage la liberté est en deuil ».

A l’évidence, cette histoire des 100 km, cela ne tient pas la route. Sous le beau soleil du Roussillon, les habitants de la Côte ne pourraient donc pas se mettre à la fraîche, au vert, à la montagne, à l’ombre du Canigou, et à l’inverse les habitants de Cerdagne-Capcir seraient interdits de baignade en Méditerranée… Absurde. Ridicule. A petit oiseau, petit nid.

L.M.

 

*Depuis la programmation (15h) de la mise en ligne (20h 26) de notre article, des précisions ont été apportées : selon le gouvernement la règle des 100 km à vol d’oiseau ne s’appliquera pas à l’intérieur d’un même département. Le droit étant le droit, il eût été également judicieux que, à propos de son lieu de « résidence », le gouvernement précise : « résidence principale », « résidence secondaire », « résidence professionnelle »… Ce qui est dommageable avec ce gouvernement, c’est qu’il agit souvent dans « l’à-peu-près ».