Dans son allocution télévisée à la nation prononcée hier soir, le Président Emmanuel Macron a insisté à plusieurs reprises sur le rôle essentiel, presque une mission humanitaire, des élus locaux.

Dans notre département, les Pyrénées-Orientales, justement quelques exemples de ce rôle essentiel joué au quotidien par les élus locaux…

 

Albères-Côte Vermeille-Illibéris : Pierre Aylagas, président de la communauté de communes, veut que sa collectivité territoriale (la 2e en importance des P-O) soit le relai essentiel pour informer et activer les aides économiques nationales et régionales à destination des entreprises du territoire. Dans une lettre hebdomadaire, il diffuse tous les dispositifs et actions qui permettent aux entreprises de traverser cette période extrêmement difficile.

A Baixas : Gilles Foxonet, maire, a mis en place un Plan de Continuité d’Activité. Ainsi, malgré la fermeture au public de l’ensemble des bâtiments et espaces publics communaux, les services restent opérationnels, selon un calendrier garantissant la poursuite de l’action publique durant toute la durée du confinement.

A Banyuls-sur-Mer : Jean-Michel Solé, maire, a commandé 7 000 masques pour équiper sa commune (4 800 habitants). Il a été l’un des premiers à prendre une telle décision sous le soleil du Roussillon.

Au Barcarès : Alain Ferrand, maire, afin que la mission de service public due par les employés municipaux à la population ne soit pas interrompue, a pris toutes les précautions sécuritaires pour que les agents communaux soient protégés le mieux possible dans leurs actions au quotidien. Par exemple, en partenariat avec la générosité d’un concessionnaire automobile perpignanais, Alain Ferrand a fait équiper tous les véhicules du parc municipal de protège-siège, protège-volant, protège-pommeau de vitesse (…) jetables après chaque utilisation par un conducteur.

A Elne : Yves Barniol, maire, a créé tout-spécialement une newsletter municipale consacrée à la crise sanitaire et qui informe de son évolution localement. C’est une première dans le département.

A Perpignan : Jean-Marc Pujol, maire, s’exprime quotidiennement sur les réseaux sociaux, à partir de sa page Facebook, notamment. Il mobilise ses troupes municipales ainsi et surtout que diverses actions concrètes en direction des Perpignanais.e.s pour maintenir le lien.

A Perpignan toujours : Hermeline Malherbe, présidente du Département’66, est venue à la rescousse des « invisibles », des populations les plus fragiles et isolées dans les quartiers avec une distribution de colis et une aide logistique de sa collectivité territoriale.

A Perpignan encore : Agnès Langevine, vice-présidente de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée, a favorisé la distribution de milliers de masques aux personnels hospitaliers.

A Pia : Michel Maffre, maire, grâce à un recensement et une sélection de livres – romans, policiers, BD, livres pour la jeunesse… – effectués par les employés de la bibliothèque municipale, propose aux habitants confinés chez eux de leur livrer des ouvrages à domicile gratuitement. C’est l’opération « La bibliothèque vient à la maison ! ». Ce sont aussi les employés municipaux qui assurent la continuité du service public qui incombe à une Poste défaillante.

A Port-Vendres : Jean-Pierre Roméro, maire, a mis en place une cellule de crise ainsi que diverses permanences téléphoniques avec des numéros spécialement attribués « pour les personnes en difficultés, vulnérables ou vivant seules ».

A Sorède : Yves Porteix, maire, a été pionnier en matière de décision de maintenir dans sa commune les marchés hebdomadaires « de plein vent », qui ont lieu les mardis et vendredis sur la place Emile Combes. Son projet a été validé par l’Administration préfectorale.

A Tresserre : Michel Thiriet, jeune retraité élu de l’Opposition, dès le 20 mars, alors que le confinement venait à peine d’être déclenché, avec son équipe ils retroussaient les manches pour encourager et mettre en place des « solidarités de voisinage », allant des courses de première nécessité et appels téléphoniques de courtoisie pour les personnes les plus isolées ou à mobilité réduite, jusqu’à des lectures en ligne !

Dans le département : Guy Durand, Bernard Fourcade et Laurent Gauze, respectivement président de l’Union Patronale des Pyrénées-Orientales (l’UPE’66), président de la Chambre de Commerce et d’Industrie des P-O (CCI’66), et président de l’Agence de Développement Economique Pyrénées Méditerranée Invest (ADE-PMI), élus économiques ou politiques locaux, ont beaucoup agi – et continuent d’agir – pour favoriser l’impact des directives gouvernementales afin de soutenir l’activité sur le territoire. La CCI’66 a eu l’idée géniale de lancer sur son site internet une carte interactive recensant tous les commerces ouverts dans les P-O.

Dans la 2e circonscription des P-O : Louis Aliot, député, a installé une permanence téléphonique au bout de laquelle « tous mes assistants bossent ! », ainsi qu’il a fait contacter par mèls ou téléphones toutes les mairies de sa circonscription pour recenser les besoins, les problèmes. Avec ces deniers personnels, le parlementaire a acheté des dizaines de litres de gel hydroalcoolique qu’il a distribué a des organismes sanitaires ainsi qu’à une partie de la population défavorisée.