Communiqué de presse

« Le Parti de Gauche 66 appelle à la création dans les Pyrénées-Orientales d’un collectif de soutien au Rojava.

Le Rojava (littéralement, Kurdistan de l’ouest) se situe au nord-ouest de la Syrie à la frontière turque. Depuis 2012 il s’est déclaré province autonome et se bat avec un courage exemplaire contre Daech.

Malgré les énormes difficultés liées à la guerre, la population du Rojava lutte pour réaliser une « révolution démocratique ». Une « Charte du contrat social de l’auto-administration démocratique du Rojava » de 96 points a été proclamée. Y sont portés haut les principes de l’écologie sociale radicale (démocratie directe depuis la « commune » en fonction des besoins sociaux et environnementaux avec industrie raisonnée, urbanisme contrôlé, agriculture biologique et coopératives économiques), mais aussi les valeurs féministes et anti-patriarcales, l’organisation et la défense des minorités etc.

Alors que la France est loin de faire honneur à ses valeurs de démocratie universaliste en ne soutenant pas ouvertement les forces démocratiques sur le terrain, alors que les médias ignorent cette formidable expérience, il est de notre devoir d’apporter un soutien à cette oasis humaniste dans une région du monde si troublée.

Les peuples du Rojava, qui ont l’habitude de dire qu’ils n’attendent rien des Etats et tout des peuples, nous transmettent un espoir pour le monde entier. Leur combat est le nôtre. Dans la logique de la reconnaissance politique du Rojava et du jumelage de la région Occitanie impulsée par l’élu régional du Parti de Gauche Jean-Christophe SELLIN, organisons dans les Pyrénées-Orientales un collectif de soutien au Rojava ».

Pour le PG 66, Jérôme POUS et Francis DASPE