S’il est une filière qui, comme on dit du côté de Montpellier, a particulièrement morflé avec la fermeture des cafés, hôtels et restaurants (CHR), c’est bien la filière viticole. Nos vignerons sont en danger !

 

Personne, ou peu de gens en tout cas, en parle, les communiqués de presse de nos hommes politiques du Pays Catalan sont plutôt rares, pour ne pas écrire inexistants, même son de cloche assourdissant du côté des médias locaux, et pourtant la réalité est très inquiétante : nombre de caves particulières du Roussillon, des coopératives aussi, habituées à réaliser une part importante de leur chiffre d’affaires (CA) avec la restauration, sont dans le rouge, victimes collatérales par ricochet de la fermeture des CHR.

Cers caves sont extrêmement pénalisées par la crise sanitaire COVID-19 et le confinement qui en découle, d’autant plus que rien ne semble avoir été envisagé, prévu pour leur venir en aide.

Faut-il rappeler ici que la viticulture (et l’agriculture dans son ensemble), avec le tourisme, constitue l’une des deux mamelles de notre économie départementale ?

On peut s’étonner également de ces enseignes de la grande distribution implantées sur le sol roussillonnais qui prétendent, à coups de spots publicitaires, jouer la carte du « commerce local », de « privilégier les circuits courts avec des produits de proximité », et dont pourtant les rayons dans leurs hypermarchés font si peu de place aux vins du département.

Comment les décideurs, décisionnaires, qu’ils soient élus politiques ou économiques, n’arrivent-ils pas dans leurs communes à convaincre la grande distribution de la nécessité d’être exceptionnellement so-li-dai-res de nos viticulteurs par les temps qui courent ?

Nombre de domaines viticoles de notre département réalisent plus de la moitié de leur chiffre d’affaires annuel en ayant pour (presque) unique débouché la restauration, pour certains d’entre eux – et plus qu’on ne les imagine – cette part financière peut atteindre 80 à 90% de leur CA !

Souvent, ces domaines sont les plus prestigieux du secteur viticole, ils portent haut et loin les couleurs du Roussillon, ils assurent la promotion qualitative et attractive d’un certain art de vivre en Pays Catalan. Entre mer et montagne, la vigne est un élément naturel indissociable de notre cadre environnemental. L’aurait-on oublié ?

 

L.M.