Après tout, pourrait-on se consoler, Hermeline et Vincent MALHERBE ne font là qu’adhérer, localement, à un sport national, s’il est effectivement confirmé que la première, présidente du Département des P-O, se présenterait aux prochaines élections municipales (15 & 22 mars 2020) sur la liste de René OLIVE (PS), à Thuir, et son mari à Perpignan, où on l’annonce dans les dix premiers sur la liste du député de La République En Marche (LaREM), Romain GRAU.

Il faut se souvenir que ce sont les ALDUY qui, en 1959, ont officiellement ouvert le bal des « couples en politique » sous le soleil du Roussillon : elle, Jacqueline, à Amélie-les-Bains-Palalda, et lui, Paul, détaché à Perpignan. Pendant près de quatre décennies, ils vont régner sur la scène publique départementale, à la tête de fonctions politiques qui vont leur faire traverser et vivre une vie politique bien remplie dans les mairies des communes précédemment citées, mais également au Conseil Général des P-O, au Sénat et à l’Assemblée Nationale. Phénomène unique dans les P-O, leur fils Jean-Paul assurera brillamment la relève dans leurs traces.

Soixante et un ans plus tard, ce sont donc les époux MALHERBE qui vont tenter de récidiver dans le style. Est-ce l’attribution récente de la Légion d’honneur-Redbull qui lui a donné subitement des ailes ? Hermeline MALHERBE, de source officielle du journal L’Indépendant, se lancerait donc dans la bataille des futures municipales, mais à travers un parti (PS) situé sur l’échiquier politique national à l’opposé de celui dans lequel s’est positionné son mari (LaREM). Curieux, pour le moins, non ?

Depuis cette annonce, les internautes se déchaînent sur les réseaux sociaux, et ce n’est pas du tout en faveur du couple ; les caricatures par rapport à ce choix sont légion.

Avant les époux MALHERBE, et après le couple ALDUY, d’autres mariés ont effectué avec plus ou moins de succès ce chemin de croix dans les P-O : Françoise et Claude BARATE (à Perpignan) ;  Damienne et Christian BOURQUIN (elle à Millas puis lui à Perpignan et Montpellier) ; Joëlle et Alain FERRAND (au Barcarès) ; Renée SOUM et Gilbert SOUM (elle à Perpignan, lui à Cabestany) ; Clotilde et Jérôme RIPOULL (elle à Perpignan, lui à Sournia) ; Michèle et Jean-Pierre ROMéRO (elle à Collioure, lui à Port-Vendres), Isabelle et Jean-Louis de NOËLL (à Perpignan), Carole et Thierry DEL POSO (elle au Sénat en tant que suppléante du sénateur Jean SOL, lui à Saint-Cyprien).

A un chouia près, cela ne vous rappelle-t-il pas un jeu ? Oui, c’est c’la même : Les 7 familles.