Mis à part Louis Aliot, député (RN) de la 2e circonscription des P-O, qui reste très actif sur les réseaux sociaux et dans la continuité de son mandat, plus aucune nouvelle des députés La République En Marche (LaREM) – Romain Grau (1re circonscription des P-O), Laurence Gayte (3e) et Sébastien Cazenove (4e) – ainsi que des deux sénateurs Les Républicains (LR) des P-O, François Calvet et Jean Sol. Sans oublier l’ex-sénatrice et encore présidente du Département, Hermeline Malherbe (PS).

On aimerait les voir aussi fébriles, échevelés et actifs que pour le concert de Carles Puigdemont le 29 février dernier, à Perpignan !

Vont-ils bien ? Sont-ils contaminés par le COVID-19 ?… Mais où donc se planquent-ils ? Car c’est l’impression que dégage leur silence, avec un zest de « courage fuyons ! ».

Même si nous ne sommes plus en période électorale, ils pourraient au moins assurer le service minimum qu’impose leur mandat de parlementaire : conseiller les élus de proximité, apporter leur aide, accompagner la population dans son quotidien en l’encourageant… Par les temps qui courent, nos parlementaires pourraient être très utiles, ne serait-ce qu’en montrant l’exemple au niveau des solidarités avec les personnels soignants, des forces de l’ordre, des « électeurs-trices » qui chaque jour se transforment en héros pour s’occuper des personnes malades, isolées, privées de mobilité, confinées… A ce stade, tout est bon à prendre, mais les bons mots, aussi sympathiques et chaleureux soient-ils, les textos envoyés pour dire « je suis là ! » n’y suffisent pas.

L’un pourrait intervenir auprès d’un célèbre brasseur de sa circonscription pour offrir des packs de flotte aux personnels de santé… L’autre pourrait demander à un non moins célèbre chocolatier de l’agglomération perpignanaise de faire également un geste en faveur des soignants… Un autre pourrait solliciter un sportif, un musicien, un comédien, un cuisinier, etc.-etc., pour redonner le moral aux troupes. Il y a tant et tant à faire que le moindre petit geste aura toujours des conséquences énormes dans le moral des troupes, dans le cœur de nos héros.

Allez, amis parlementaires – nos élus – bougez-vous le cul, réalisez-vous en prenant de belles initiatives et en connectant tous vos réseaux pour remuer le Pays catalan et le placer à la hauteur du défi et des enjeux actuels. Avec trois fois moins d’habitants que l’Hérault et quatre fois moins que la Haute-Garonne, le département des P-O affiche autant – si ce n’est plus – de personnes atteintes par le coronavirus et hospitalisées que donc le « 34 » et le « 31 ». Rien que cela, ça ne vous interpelle pas ? Secouez-vous comme… une sémillante bouteille d’Orangina, vous en avez la force et les moyens.

 

L.M.