Communiqué de l’Association pour la Gauche Républicaine et Sociale, L’AGAUREPS-Prométhée (Perpignan le 22 mars 2020) :

 

 

« Les « gestes barrière » pour les droits des salariés

L’AGAUREPS-Prométhée exprime sa solidarité à l’ensemble de la population confrontée d’une manière ou d’une autre à la pandémie du Covid-19. Elle encourage chacun à respecter les « gestes barrière » visant à juguler cette catastrophe sanitaire.

L’AGAUREPS-Prométhée considère également qu’il y a nécessité pour les salariés à faire observer des gestes barrière afin de faire respecter leurs droits sociaux. Certaines remontées doivent alimenter les préoccupations de tous.

Les salariés ne peuvent se voir imposer de prendre leurs congés payés dans cette période de confinement obligatoire. Les salariés ne doivent pas être obligés ou incités à prendre pareillement leurs jours de RTT. Les salariés doivent pouvoir utiliser leur droit de retrait si leur sécurité et leur santé ne sont pas garanties. Les salariés doivent disposer de l’intégralité de leur salaire en cas de chômage partiel. Les salariés en télétravail ne doivent pas se voir imposés une intensification des tâches se caractérisant par une confusion entre vie professionnelle / vie privée et par un non respect du droit à la déconnexion. Les salariés par les organisations syndicales doivent être pleinement associés quant aux conditions de mise en œuvre des plans de continuité d’activité.

L’AGAUREPS-Prométhée refuse que ce contexte de crise sanitaire devienne un motif de recul des droits des salariés en défaisant encore davantage le droit du travail. Les salariés ont suffisamment fait de sacrifices et continuent d’en faire dans le moment présent. Dans cette optique, l’AGAUREPS-Prométhée attend de la part du gouvernement un geste de bonne volonté à l’égard des salariés : l’abrogation du jour de carence dont le maintien constitue un véritable scandale.

Les droits des salariés doivent être protégés par des gestes barrière de nature sociale qui garantissent et affermissent le pacte républicain et social dont le Président Macron a indiqué avoir pris conscience ces derniers jours lors la crise du Covid-19. Après les paroles, place aux actes ! ».

 

Francis DASPE, Secrétaire général de l’AGAUREPS-Prométhée