Dans une analyse confidentielle et interne à usage des cadres de l’UMP des Pyrénées-Orientales, les observateurs de la vie politique départementale envisageraient très sérieusement « la perte d’au moins deux cantons », détenus donc par des conseillers généraux sortants UMP qui ont décidé de ne pas se représenter.
Il s’agit des cantons Perpignan IX (Bas-Vernet) et de Canet-en-Roussillon, dont les conseillers généraux sortants (et déjà sortis puisque absents de la campagne électorale), sont respectivement Serge Fa et Pierre Roig (maire de Sainte-Marie-la-Mer et vice-président de l’Agglo PMCA/ Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération).
Dans le premier cas, selon les analyses locales de l’UMP, c’est la candidate de la gauche (Toussainte Calabrèse, PS, ou Nicole Gaspon, FDG) ou le candidat du FN (Louis Aliot) qui l’emporterait.
Dans le second cas, sur la côte canétoise, c’est le docteur Vaills (UMP dissident qui se présenterait sous l’étiquette divers-droite), qui viendrait à bout du candidat officiel de l’UMP, Jean-Claude Torrens (maire de Saint-Nazaire et vice-président de l’Agglo PMCA).