Après Jean Vila (PCF) et Pierre Estève (PS), un autre « dinosaure » de la Gauche progressiste sur la scène politique roussillonnaise a décidé de se retirer et donc de ne pas se représenter à sa propre succession, en mars 2015, lors du prochain renouvellement de l’Assemblée Départementale : Louis Caseilles (PS), 73 ans… Lequel restera comme le premier (élu la première fois le 21 mars 1982) et le dernier élu du canton de Toulouges dans sa forme actuelle.

D’ailleurs, Louis Caseilles avait déjà pris les devants lors des élections municipales de mars dernier, si l’on peut s’exprimer ainsi, en quittant son fief historique, Toulouges, pour se présenter à Saint Laurent de Cerdans, où au passage il a superbement réussi sa migration.

De son côté, de source proche de l’intéressée, on apprend que la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, Ségolène Neuville, quitterait l’agglomération de Perpignan (dont elle était l’élue du canton Perpignan V), pour se présenter en mars prochain sur le nouveau et vaste canton intitulé « Canigou », en binôme avec le maire d’Amélie-les-Bains et conseiller général d’Arles-sur-Tech, Alexandre Reynal