EELV (Europe Ecologie Les Verts)-Pays Catalan communique : 

« Alors que la canicule s’abat sur l’Europe avec des conséquences dramatiques, nos politiques locaux continuent de fonctionner suivant des logiques fragilisant encore plus notre territoire face aux conséquences du réchauffement climatique. A Perpignan, le Plan de Rénovation Urbaine, mené en dépit du bon sens, veut ouvrir dans les ruelles ombragées de la vieille ville des espaces vides qui se transformeront en véritables fours, et poursuivre la bétonisation du côté de la Fauceille, aggravant ainsi l’embouteillage permanent de ce secteur.

A Font-Romeu, les dégâts qu’a provoqué l’orage de grêle à la mi-juin ne sont sans doute pas sans lien avec l’artificialisation des sols… que le Plan Local d’Urbanisme prévoit pourtant d’accentuer en stérilisant de nouvelles surfaces de prairies : est-ce bien raisonnable ?

Quand nos élus prendront-ils enfin la mesure d’un dérèglement climatique que plus personne ne peut nier ? Quand finiront-ils de privilégier les intérêts du béton à ceux vitaux de leurs concitoyens ? ».