Communiqué de presse/

 

« Après les manifestations importantes pour la défense de notre spécificité culturelle et au regard de nos besoins, il semble incontestable que l’octroi de compétences élargies pour notre territoire catalan correspondrait à nos demandes. Longtemps impossible, la porte a été ouverte par la réforme constitutionnelle de 2008 puis par les lois de décentralisation, étonnamment centralisatrice pour l’une d’elle, englobant la Catalogne Nord dans l’Occitanie.

Aujourd’hui, que se passe-t-il ? La Bretagne est assez étendue pour avoir sa région et aucun gouvernement n’a osé y toucher (grâce à la mobilisation de ses élus). La Corse, malgré un territoire peu peuplé, a réussi à sortir de la région PACA (Provence-Alpes-Côte-d’Azur) il y a longtemps et obtenu un statut particulier. Les basques ont maintenant leur EPCI. Même si c’est peu, c’était la meilleure solution pour avoir une administration les représentant. Et voici l’Alsace qui retrouve des compétences propres.
En un temps record, le Premier Ministre a acté la création d’une « collectivité européenne Alsace » (article France 3 ici)
Nous les catalans, précurseurs dans les idées, sommes à la traine dans les actes.
Nous avons maintenant tous les éléments pour avancer. Notre département pourrait tout à fait obtenir des compétences élargies et en profiter pour changer de nom. Il ne manque qu’une chose, comme souvent sur cette terre : la volonté et l’union politiques.
Aussi fais-je appel à nos plus hauts responsables pour qu’ils s’unissent et que nous aussi nous obtenions des compétences élargies, gages de leviers économiques et culturels. Je suis évidemment à la disposition de chacun pour y travailler, si tant est qu’ils acceptent de s’unir pour l’intérêt supérieur de notre territoire ».

 

Brice LAFONTAINE
Conseiller municipal et communautaire à Perpignan

 

Article France 3 : https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/premier-ministre-annonce-creation-collectivite-europeenne-alsace-2021-1566370.html