(Communiqué)

 

 

Le RCP 66 (Rassemblement Citoyen et Politique des Pyrénées-Orientales), à la suite des Assises départementales des Migrations tenues en plusieurs sessions numériques et animées par Mickaël Idrac, chercheur en sociologie des migrations, associé au CEPED Paris Descartes (Centre Population et Développement) et affilié l’Institut Convergences Migrations, co-animateur du livret thématique de La France Insoumise, réaffirme l’impératif d’agir en amont sur les causes des migrations

 

L’actualité récente est marquée par l’injonction à quitter le territoire opposée à Samir E., interpellé en 2020 par des policiers au son d’un lapidaire « Un bicot ça nage pas, ça coule ». Ces policiers ont eu quelques jours de suspension tandis que Samir doit désormais quitter le pays où il espérait reconstruire sa vie. Face à la violence institutionnelle et au racisme systémique, le RCP 66 tient à réaffirmer les positions indiquées à l’occasion de ces assises départementales des migrations.

En tant que formation politique républicaine, nous ne sommes pas partisans d’une abolition des frontières ou d’une régularisation sans condition de tous les sans-papiers. En revanche, le respect du droit international et notamment du droit d’asile, du droit des réfugiés ou encore du droit des étrangers régi en France par un code spécifique sont nos priorités.

Par ailleurs, nous réitérons notre vision des politiques migratoires qui s’envisage en amont du parcours migratoire, pour permettre aux potentiels migrants de vivre et travailler dans leur pays.

Cela passe inlassablement par la dénonciation des accords économiques inéquitables qui maintiennent les pays en développement dans une forme de dépendance vis-à-vis des pays dits « du nord », souvent des anciennes puissances coloniales qui continuent à piller les ressources de leurs anciens obligés.

Le cas de Samir est en train de devenir emblématique. Le RCP 66 milite pour que la France respecte à la fois le droit et ses engagements pour le développement ».

 

Carole Gohier et Francis Carmona, porte-parole du RCP 66