Communiqué de presse.
« La France Insoumise a tenu le week-end du 25 et 26 novembre 2017, à Clermont-Ferrand, une Convention nationale. Des textes portant sur le fonctionnement et l’organisation du mouvement ont été adoptés à cette occasion. Il s’agit de confirmations conformes à l’identité donnée à La France Insoumise lors de son lancement en février 2016.
La France Insoumise est un mouvement. Elle n’est donc pas un parti, elle ne fonctionne pas comme un cartel, elle n’a pas vocation à intégrer les cartels.
La France Insoumise s’est assignée pour stratégie nationale de « fédérer le peuple », à l’opposé de celle relevant des cartels de « rassembler la gauche ». Les fragments de la gauche sont déboussolés. La boussole de La France Insoumise est son programme intitulé « L’Avenir en commun ».
L’autonomie des groupes d’action, dans le cadre du respect du programme et de la stratégie nationale, a été confirmée. La France Insoumise ne possède pas d’existence juridique départementale : seule l’action militante de terrain, quelles qu’en soient les formes, garantit sa présence et sa cohérence, et lui confère légitimité.
Les deux textes des principes de La France Insoumise et la charte des groupes d’action qui ont été adoptés peuvent être consultés sur le site national. Les liens pour y accéder directement:
– La Charte des groupes d’action : https://lafranceinsoumise.fr/groupes-appui/charte-groupes-dappui-de-france-insoumise/
– Les Principes de La France Insoumise : https://lafranceinsoumise.fr/principes/