« Annonce de l’Elysée : quel avenir pour le Pays Catalan ? »

 

Sous ce titre, le parti Convergence Démocratique de Catalogne, communique :

« Le 14 janvier François Hollande a annoncé sa volonté «de mettre fin aux enchevêtrements et aux doublons». 30 ans après la décentralisation de Mitterrand, il y a un très large consensus: il faut pour nos territoires des outils administratifs et politiques plus efficaces et plus modernes. En Pays Catalan, l’annonce a eu un grand écho ; notre département n’a toujours pas trouvé sa place au sein d’une région Languedoc qui, centrée sur Montpellier, marginalise et accapare chaque jour davantage subventions et infrastructures.

Face à ce problème structurel régional, de plus en plus de concitoyens demandent à nos politiques une solution territoriale qui nous sorte du déclin.

Pour certains, comme il y a déjà quarante ans, Toulouse serait le remède. Mais au fond, ceux-là nous proposent de remettre Perpignan dans un nouveau rôle de figurant à la marge d’une autre région. Ce serait là s’inscrire dans la continuité : celle, de la passivité et de l’attentisme coupable. 

L’autre attitude pragmatique et volontaire, consiste à considérer notre territoire dans sa réalité et sa singularité ; de son caractère géographique transfrontalier découlent des besoins et des enjeux spécifiques. Aujourd’hui les outils juridiques français permettent au Pays Catalan de développer une structure politique et administrative simple, efficace et adaptée. La collectivité territoriale unique, qui fusionne les services du département et de la Région dans les P.O, permettra, de développer des synergies avec d’autres territoires. Situons-nous résolument dans l’espace euro-régional européen en construction ! ».