(Communiqué)

 

 

 

« Face à la crise sanitaire et pour préparer l’avenir, les élus insoumis font avancer des causes communes

 

Nous nous félicitons que deux propositions des élus insoumis aient été votées majoritairement par l’Assemblée régionale. Ainsi, la Région s’est prononcée pour :

-un plan de sauvetage et de développement du service public de santé avec notamment l’abrogation de la Tarification à l’activité et la réouverture des lits et hôpitaux de proximité qui ont été fermés ;

-un moratoire sur le déploiement de la 5G qui ne ferait qu’augmenter la dette écologique et les inégalités.

Par contre, le vœu que nous avons porté pour un fonds d’urgence pour les arts et la culture a été rejeté en raison de l’opposition des groupes PS et PRG. Nous le déplorons.

Parce que les crises écologiques, sociales et démocratiques appellent des réponses à la hauteur des enjeux, nous n’avons pas approuvé la délibération « Green New Deal régional ».

Les propositions de la convention citoyenne, au lieu d’être approfondies, sont ramenées à des généralités pour justifier les politiques régionales existantes. Au contraire, il aurait été bienvenu d’introduire le RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne) et de mettre en conformité les actes de la Région avec les ambitions écologiques affichées.

Une alternative est nécessaire, notamment pour réorienter les politiques régionales, protéger l’emploi, organiser la relocalisation des activités économiques et cesser les grands projets ruineux et désastreux pour l’écologie.

La question sociale doit également devenir centrale avec les annonces successives de plans sociaux en Région ».