« Mauvais coups pour le catalan »

 

Sous ce titre, Europe Écologie les Verts Pays Catalan communique :

 

« EELV Pays Catalan dénonce la suspension du CAPES de catalan par le ministère de l’Éducation, une ânerie qui ne représente que la part visible d’un iceberg. C’est toute la politique de l’enseignement du catalan qui doit être repensée, tellement la liste des incohérences est longue: des enseignants bilingues dans le premier degré en nombre insuffisant et donc une stagnation des ouvertures sur de nouveaux sites, une information auprès des parents concernant une offre pour les classes bilingues quasi inexistante et inégale selon la commune et le canton, une formation des enseignants qui laisse à désirer, des heures de catalan en collège et lycée frappées de coupes sombres ou positionnées sur les plus mauvaises plages, des chefs d’établissement réticents et pour couronner le tout un directeur académique qui gère la pénurie. C’est toute la pyramide de l’enseignement du catalan, de la maternelle à l’université, qui est fragilisée.
Et pourtant, cette année 2019 a vu l’attribution de la première agrégation de catalan et la création d’un Office Public de la Langue Catalane dont le ministère de l’Éducation est partie prenante. On nage dans l’irrationnel et l’incohérence.
L’apprentissage et la sensibilisation au catalan n’est pas qu’une discipline linguistique, c’est un atout pour le développement et de nouvelles opportunités. Son accès doit être généralisé et à la portée de tous.
EELV, fidèle à ses principes fédéralistes, considère qu’une gestion décentralisée au plus près des territoires dotée des moyens nécessaires, en concertation avec tous les partenaires, serait la plus à même d’apprécier les besoins et éviterait les mesures arbitraires prises dans les cabinets parisiens ».