« Suppression de la bourse au mérite »…
Sous ce titre, François Lietta, responsable départemental des Jeunes Populaires’66, nous communique avec prière d’insérer :
« C’est encore une mauvaise nouvelle pour la jeunesse de notre pays, les bourses au mérites attribués aux jeunes bacheliers viennent d’être supprimées. 

Rappelons que ces bourses constituaient un coup de pouce financier pour les jeunes bacheliers titulaires de la mention TB avec le versement de 1 800 € par an pendant trois ans.

Ainsi l’annonce de la suppression de cette bourse ne fait qu’accentuer davantage une dévalorisation totale qui est celle de l’image du diplôme du Baccalauréat.

Avec la bourse au mérite, il s’agissait d’encourager l’excellence et de récompenser le mérite.  Il est à notre sens parfaitement normal d’accompagner  les élèves qui travaillent par une aide financière pour assurer leur réussite dans l’enseignement supérieur.Cette suppression est un très mauvais signal ! Supprimer cette bourse revient à supprimer la considération des efforts de ses étudiants en devenir. De plus, cette bourse au mérite est la bourse la plus juste puisqu’elle ne prend en compte que les résultats comme critère d’attribution.

Aujourd’hui seuls les critères sociaux comptent sans prendre en compte le travail et le mérite.  Notre pays a besoin d’excellence et de remettre le mérite au coeur de ses valeurs. L’assistanat n’est pas une solution s’il est sans contrepartie. 

Les Jeunes Populaires des Pyrénées-Orientales regrettent cette suppression qui dessert la jeunesse méritante. Pourtant François Hollande n’était il pas le président auto-proclamé de la jeunesse ? ».