Communiqué de presse.

 

« Louis Pierre ANGELOTTI et Jean-Christophe RIVIERE (1) ont décidé de se séparer après trois ans de collaboration. L’occasion pour ce dernier de retrouver son indépendance mais aussi de s’exprimer librement. Dans un livre à paraître à l’automne 2019, il entend dénoncer les errements, irrégularités et illégalités qui semblent endémiques dans le milieu de la promotion l’immobilier en Occitanie.
L’Occitanie est un formidable espace d’expression immobilière. Les villes du littoral méditerranéen, les deux métropoles de Montpellier et Toulouse, composent un marché dynamique, soutenu par les flux migratoires et touristiques, comme par le dispositif de défiscalisation PINEL. Les projets urbains et appels à projets immobiliers initiés par les collectivités locales tout comme la disponibilité des terrains constructibles publics et privés offrent l’opportunité d’un marché porteur pour les promoteurs immobiliers et professionnels de l’immobilier.
S’il permet de répondre aux besoins en logements, le cycle de production immobilière en région Occitanie est aujourd’hui trop souvent perverti par des intérêts contestables. Ces perversions sont contraires à l’éthique, à la morale, à la loi et qui engendrent de nombreuses responsabilités.
Les règles de mise en concurrence sont contournées au profit de groupes de personnes liées par leurs d’activités, leurs amitiés ou leurs intérêts communs. La sphère immobilière emporte désormais élus, acteurs privés, avocats et notaires dans un relationnel de réseaux qui n’apporte plus la garanti du libre accès à la commande publique et multiplie les conflits d’intérêts. Cet état de fait génère des intermédiations improbables en matière de marchés publics et d’accès aux grands projets urbains. Il n’est pas admissible que des projets urbains structurants soient attribués au terme de procédures d’appel à projets excluant les règles de mise en concurrence.
Cette situation doit être dénoncée et connue de nos concitoyens. Elle doit également faire l’objet d’une remise en question pour davantage de transparence.
La parution d’un livre à l’automne, “Immobilier : on ne construit pas sans la vertu” permettra de mieux analyser les mécanismes qui pervertissent le milieu l’immobilier en Occitanie ».

 

 

(1) Jean-Christophe RIVIERE,

 

 

Parcours Professionnel

• 07/2016 – 04/2019 : Directeur Général Angelotti Promotion – Montpellier

• 02/2012 – 06/2016 : Directeur Régional PragmA – Montpellier

• 2007 – 2011 : Directeur Régional Grand Centre – Groupe Bouygues Construction

• 2000 – 2007 : Directeur Opérationnel – Réseau SCET – Tours

• 1998 – 2000 : Développeur Immobilier – Bouygues Construction – Orléans

• 1991 – 1998 : Auditeur – Commissariat aux Comptes – Bordeaux.
Formation

• HEC Paris – Ecole des dirigeants d’Etablissements Publics Locaux (Major de Promotion Montesquieu)

• Diplôme d’Etudes Générales Universitaire – Droit – Bordeaux

• BTS – Comptabilité – Gestion.

 

 

Divers

• Vice-Président Fédération des Promoteurs Immobiliers Languedoc Roussillon 2014/2016

o Organisateur des Etats Généraux du Logement à Montpellier en 2014

o Pilote de la mise en place du logement abordable en collaboration avec la Ville de Montpellier (Stéphanie JANNIN).

 

Contributions diverses
Https://www.linkedin.com/in/jean-christophe-r-9ab714b-

• “Habiter la Ville autrement : le jardin, l’autre façon d’habiter” – 03/2019

• “Cherté du foncier et cherté de l’immobilier : attention aux fausses recettes – 02/2018

• “Production Immobilière à Montpellier : garder une longueur d’avance” – 05/2017

• “BIM Attitude : are you ready” – 10/2016.