Renée SOUM au nom du Recours citoyen pour Occitanie / Pays Catalan communique à l’adresse du Monde économique des P-O :

« Après l’émotion et la colère suscitées par le choix du nom voté par le Conseil Régional sous la Présidence de Carole DELGA, le Recours Citoyen prend l’initiative de publier cette « Adresse » au Monde économique des P-O pour proposer une issue positive au désaccord actuel qui s’amplifie (adhésion de plus de 150 communes en 3 jours).

Le nom Occitanie voté par l’Assemblée Régionale comporte des risques non négligeables d’amplification de ce désaccord qui s’installe, lié à la négation et la relégation des Catalans.

Sans modifier le sous-titre Pyrénées-Méditerranée, donner sa place au Pays Catalan à côté d’Occitanie, rien que sa place, mais donner toute sa place en reconnaissant d’une manière juste et lisible, son histoire, sa culture, sa langue est une impérieuse nécessité.

Si ce n’était pas le cas, on s’orienterait vers la rupture d’égalité, contredisant l’article premier du texte fondateur de notre République  » proclamée indivisible » et on créerait des catégories de citoyens, les Catalans et les Occitans traités différemment au sein de notre région.

« Qui a dit que Catalan n’est pas vendeur, car il est le repli sur soi ? ».

Les Catalans ne sont pas à vendre, ils enrichissent l’Economie par leur culture, leur langue, leur histoire, leur patrimoine.

Le rapport ministériel de l’Inspection générale des Finances et de l’Inspection générale des Affaires Culturelles reconnaît une corrélation positive entre les initiatives culturelles et le développement local, l’un pouvant engendrer l’autre et réciproquement, mais ne peut se faire que dans un climat apaisé.

C’est dans cet esprit que nous nous adressons aux acteurs du monde économique des P-O pour que Le Pays Catalan  ne soit pas gommé du nom de la Région.

Aussi nous souhaitons nous faire les porte-parole d’un nom rassembleur, sans ambiguïté Occitanie / Pays Catalan, et pour la communication, en particulier en faveur du Tourisme et de l’Agriculture, il sera fait référence permanente au sous-titre : Pyrénées – Méditerranée ».