(Photo @archives… Hermeline MALHERBE, déjà absente… sur la photo !).

Ils sont de plus en plus nombreux, dans les rangs de la fédération catalane du Parti Socialiste (PS), à vouloir prendre leur distance avec Hermeline MALHERBE, la sénatrice-présidente socialiste du Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales (P-O), ou plutôt à s’inquiéter du sort politique qui pourrait lui être réservé par les grands électeurs des 226 communes du Roussillon, dans un an, lors du renouvellement du Sénat.

Ses interventions sur le terrain fréquentes contre la présidente – socialiste elle-aussi – de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée, Carole DELGA, à propos justement du nom de la nouvelle Grande Région issue de la fusion entre les anciennes régions administratives Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, commencent à irriter sérieusement certains élus PS des P-O qui s’interrogent sur la « réalité politique » d’un tel acharnement : « à quelques mois du renouvellement de son mandat de sénatrice, Hermeline MALHERBE s’aventure sur un terrain glissant qui pourrait lui coûter son mandat à l’automne 2017, surtout quand on voit le nombre de mairies qui sont passées de Gauche à Droite en 2014, souligne un élu socialiste de la Plaine du Roussillon. Hermeline a hérité de la popularité d’un Christian BOURQUIN qui pouvait tout se permettre. Qu’elle n’oublie jamais que jusqu’à présent elle n’existe politiquement que grâce à Christian BOURQUIN, qui l’a installée dans tous ses mandats ! Aujourd’hui, elle est en train de se tirer une balle dans le pied en faisant le jeu obscur de l’autre sénateur, François CALVET (Les Républicains), qui continuent de tirer (toutes) les ficelles à Droite dans les P-O. C’est un malin, c’est un rusé ! Il agit en coulisses, il prolonge sa discrétion en public, mais ses sorties sont redoutables et ses messages codés envoyés ont un impact fort dans l’opinion. Cela fait 30 ans qu’il ratisse le Pays Catalan, lui ! Qu’Hermeline ne compte surtout pas sur lui ! En 2012, le tandem BOURQUIN – CALVET n’avait qu’une seule mission, qu’un seul but : éliminer l’ex sénateur Jean-Paul ALDUY ! Attention Hermeline, l’Histoire est un éternel recommencement… Ne te détourne pas de tes vrais et fidèles amis socialistes… La sénatrice-présidente du Département est en train de s’engluer dans un faux débat identitaire qui l’a dépasse déjà ». Il est vrai que son mentor actuel n’arrive pas à la cheville de Christian BOURQUIN ! Et c’est (encore) peu dire…