Jean-Louis CHAMBON (ex-PS), maire de Canohès, conseiller départemental, ferait-il aujourd’hui les frais de son comportement lors des dernières élections sénatoriales dans les P-O, qui ont valu à la présidente socialiste du Département, Hermeline MALHERBE, de perdre le seul siège de sénatrice détenu par la gauche sous le soleil du Roussillon ? Comportement qualifié à l’époque de « trahison », car le fait que Jean-Louis CHAMBON, encore socialiste au moment des faits, se maintienne au second tour contre la sénatrice sortante (H&M), a permis aux Républicains (de droite) de rafler la mise : remporter les deux fauteuils de sénateurs.

Certains observateurs du foutoir politique local ambiant en sont convaincus.

Et ce n’est pas le courrier adressé hier au Préfet CHOPIN par un adjoint de la commune de Canohès, que nous publions ci-dessous, qui va démentir cette atmosphère pesante…