Les élus socialistes catalans – tous ensemble unis derrière Ségolène NEUVILLE et Jacques CRESTA – ont décidé de créer un Comité de la Septimanie, « en hommage à Georges FRÊCHE et Christian BOURQUIN », et ce dans le but de faire adhérer un maximum d’habitants du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées au nom de « Septimanie » pour désigner à l’avenir le territoire de la nouvelle Grande Région.

Selon eux, « il s’agit là du seul nom capable d’entraîner une véritable dynamique économique et sociale à l’intérieur de nos agglomérations et intercommunalités, rééquilibrer l’habitat par une politique identitaire et fiscale plus juste, relancer l’emploi (…). Personne n’a pensé à Septimanie et pourtant c’est une bannière exceptionnelle pour se faire re-connaître à Tokyo, Seattle, Mexico ou encore Melbourne. Soyons unis et déterminés pour soutenir cette belle ambition (…) ».