Communiqué de presse.

 

« NOU-S PERPIGNAN est né d’un triple constat. D’abord celui de l’état lamentable de la ville, de son appauvrissement, de sa dégradation matérielle, de son manque de convivialité, dont la municipalité des Républicains En Marche, son manque d’imagination et de sens démocratique, est largement responsable.
Ensuite celui de l’impossibilité, vérifiée par nous, de construire aujourd’hui une alternative politique crédible à partir des forces d’opposition existantes. Les initiateurs de NOU-S PERPIGNAN ont expliqué, aux uns et aux autres, qu’elle était l’urgence de construire, bien en amont, un large rassemblement pour permettre une alternance vitale pour la ville. Ils ont trouvé dresser face à eux le front des égos (« Moi je fais tant de pourcents… », « Moi je suis… »), des intérêts qui n’ont rien à voir avec ceux de Perpignan (« Nous nous sommes… », « Nous nous voulons… »), et parfois du mépris.
Enfin la nécessité de transformer radicalement les pratiques politiques. NOU-S PERPIGNAN se bat pour défendre une valeur cardinale, la démocratie. Son combat local s’inscrit dans un combat global. À Perpignan nous avons l’exemple de ce qu’est une démocratie malade. Les taux d’abstentions aux élections sont énormes. Les électeurs votent par défaut. Ils semblent n’avoir le choix qu’entre un régime municipal radotant, installé depuis 60 ans, et une extrême-droite qui se propose de diriger la ville d’une manière plus autocratique encore.
Ce triste panorama nourrit chez les Perpignanais un fatalisme, un désespoir politique, dont tous ceux qui font carrière sur le désenchantement et la peur profitent. Et il nous a semblé de notre responsabilité, à nous qui sommes des militants politiques, associatifs, ou de simples citoyens, indignés par cette situation, de construire avec tous ceux qui le veulent un projet démocratique, solidaire et écologique pour Perpignan. Un projet qui élève le débat, tout en offrant des solutions concrètes aux problèmes des Perpignanais. Un projet qui puisse leur donner à nouveau confiance dans l’avenir, et confiance en eux-mêmes. Un projet qui fasse envie, et qui donne envie de construire ensemble.
Ce projet, il ne peut pas être au service de quelques égos, d’intérêts claniques. Projet démocratique, il veut être démocratique dès son principe. Projet collectif, il veut être partagé, construit, dirigé par tous dès son principe. À l’image ce que nous voudrions pour le gouvernement de Perpignan.
NOU-S PERPIGNAN vous attend pour le faire vivre plus fort encore, et pour faire vivre l’espoir d’une démocratie réelle à Perpignan ».