Communiqué de presse.

(Millas, le 12 avril 2018)

« La France Insoumise défend l’émergence d’une Zone d’Agriculture Durable, faite d’alternatives à Notre-Dame-des-Landes. Aux initiatives collectives qui fleurissent, le gouvernement répond par la force en dépêchant 2500 gendarmes. Une expulsion au mépris des procédures administratives. A la force créatrice et populaire, en plein mouvement social bouillonnant, le gouvernement impose sa vision de l’ordre. Un ordre qui préfère l’asphyxie des terres au partage des communs, la gouvernance de l’argent-roi plutôt que la possibilité de vivre autrement. L’urgence écologique et la poursuite de l’intérêt général méritent mieux que des démonstrations de force vides de sens. Les habitant•e•s, occupant•e•s, exploitant•e•s sont des interlocuteur•trice•s sérieux•ses et responsables. Il faut trouver une solution pour que la gestion collective des terres soit possible, les collectifs locaux y travaillent depuis 3 mois. Le gouvernement n’a-t-il que cet ordre à imposer, à celles et ceux qui explorent avec courage des voies alternatives ? Nous appelons le gouvernement à stopper cette opération pour s’engager sincèrement dans la recherche d’une sortie positive et non-violente de cette situation qui s’embourbe jour après jour ».
Pour « La France Insoumise »