Ci-dessous l’intégralité du dossier jugé au Tribunal administratif de Montpellier concernant une Tribune Libre de l’Opposition municipale, que Jean VILA (PCF), maire de Cabestany, avait refusé de publier dans le journal d’information de la commune : « En conclusion, le maire est condamné pour avoir voulu nous censurer, tient à souligner Colette APPERT, conseillère municipale. C’est une bataille de gagnée pour la démocratie. C’était surtout sans compter sur ma pugnacité ainsi que celle de mes amis élus dans son opposition. Patrick SPERRING est décédé entre temps. Ce combat était aussi le sien. La justice a été rendue. Je n’ai jamais douté de celle-ci ».

Colette Tribunal aministratif Montpellier