Communiqué de presse

des élus FN/RBM des Pyrénées Orientales

 

« La LGV Montpellier-Perpignan repoussée aux calendes grecques »

 

« Dans le cadre d’un rapport du groupe de travail des sénateurs sur l’avenir des lignes TGV, il est préconisé le gel de la ligne à grande vitesse Montpellier-Perpignan pendant 15 ans !

Faisant fi de l’impérieuse nécessité du développement de l’économie locale pour lutter contre le chômage de masse sur notre territoire, les parlementaires de droite et de gauche proposent l’abandon de notre avenir.

Alors que le gouvernement espagnol et la Generalitat de Barcelone ont tenu leurs engagements, la France, par l’intermédiaire de ces parlementaires, décident de ne plus respecter les engagements internationaux de notre pays.

L’avenir économique de notre territoire est en danger. Notons le silence assourdissant de Madame DELGA (1) et des six parlementaires de droite et de gauche de notre département. (2) “Qui ne dit mot consent “.

Louis ALIOT et l’ensemble des élus FN/RBM des Pyrénées Orientales continueront le combat pour relier Perpignan au réseau du TGV entre Barcelone et Paris ».

 

Note De La Rédaction (NDLR) :

(1) Carole DELGA, députée PS et présidente de la nouvelle Grande Région « Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée ».

(2) Faux. Fernand SIRé (LR/ Les Républicains), député de la 2ème circonscription des P-O (Perpignan/ Salanque/ Fenoullèdes/ Côte Radieuse) a été justement le premier élu à réagir, le jour même de l’annonce. Rendons donc à César…