(Vu sur la Toile)

 

Coralie Dubost : vêtements, restaurants… Des milliers d’euros dépensés en argent public, la députée réagit
Clara Pouvil – Rédaction Femme Actuelle)
|
Femme Actuelle.- Coralie Dubost dans la tourmente ? La députée LREM (La République En Marche d’Emmanuel Macron) aurait dépensé des milliers d’euros en vêtements, lingerie et restaurants en utilisant une enveloppe allouée par l’Assemblée. Une information révélée par Mediapart vendredi 29 avril 2022 après la consultation d’un rapport confidentiel.
En octobre 2021, Coralie Dubost avait fait parler d’elle dans les médias : avec son compagnon Stanislas, elle avait été agressée par un groupe de quatre voleurs à la sortie d’un restaurant. Le couple avait été dépouillé. Invitée le lundi 25 octobre 2021 sur BFMTV, elle avait témoigné de ce qu’elle avait subi, encore bouleversée par cette agression. « J’ai été bâillonnée, aveuglée. J’entendais seulement ce qu’il se passait, tenue au sol. J’entendais les coups qui étaient portés à côté », racontait-elle.

Vendredi 29 avril 2022, la députée LREM refait la Une de la presse, mais pour une toute autre histoire. En effet, elle a été épinglée pour des notes de frais qualifiées d’« astronomiques » par Le Parisien. Des dépenses qu’elle aurait multipliées au frais du contribuable en 2018 et 2019. « Parmi ces frais figurent des ‘dépenses vestimentaires mensuelles selon une fourchette de 1 500 à 2 000 euros’ d’après un rapport consulté par Mediapart« , ont continué nos confrères. Il s’agit là d’un « rapport confidentiel remis au déontologue de l’Assemblée nationale au printemps 2021, pour la gestion de ses collaborateurs et de ses notes de frais de mandat », a relayé Sud-Ouest via Mediapart. Il a été constaté après l’examen de ses frais de mandat qu’un certain nombre d’achats « ne rentraient pas dans le périmètre » des dépenses autorisées. En effet, la parlementaire aurait dépensé des milliers d’euros en vêtements, lingerie, restaurants et escapades en mer. Des dépenses qui ont depuis « été régularisées », a confié un élu à Médiapart.

 

« Je ne suis pas une tricheuse »
Coralie Dubost a réagi à la polémique via Mediapart. Selon elle, un ancien collaborateur l’aurait simplement « mal conseillée ». Et de poursuivre : « J’ai été stupide […] Je ne suis pas une tricheuse ». Début 2019, son découvert dépassait les 7 000 euros. Pour régulariser sa situation, elle a dû « contracter un prêt personnel ».

Quant à ses dépenses vestimentaires, l’ex-compagne d’Olivier Véran s’est expliquée : « Il y a des tenues mandat et les tenues perso […] Je ne mets pas les mêmes affaires dans ma vie perso et dans ma vie de mandat ». Certains frais concerneraient des réservations dans un établissement cinq étoiles, situé dans le domaine de Verchant. « J’y ai fait plusieurs rendez-vous de mandat », s’est-elle défendue. Elle aurait aussi utilisé cet argent dans des lieux de loisirs. Coralie Dubost aurait été convoquée par le déontologue de l’Assemblée nationale, Christophe Pallez, à la suite de ce rapport. « Mais l’issue de ce rendez-vous n’a pas été révélée », a indiqué Gala, vendredi 29 avril 2022.