Intervention de Jean-Luc Pujol, conseiller régional, président du Groupe Union Centriste au Conseil régional de Languedoc Roussillon ce vendredi 20 février 2015 sur le Train Jaune.

 

« Le gouvernement a mis en place une commission chargée de remettre un rapport courant mai sur le devenir des trains d’équilibre du territoire.

Cette commission présidée par le Député Philippe Duron s’est réunie dernièrement à Marseille pour écouter les remarques, constat et propositions sur les lignes et les trains d’équilibre de territoire PACA et Languedoc Roussillon .

Il a été évoqué semble t’il la définition du périmètre des terrains d’équilibre du territoire déjà en 2012 nous avions voté une motion du Conseil Régional qui s’inquièterait de la de la première de ses trains et des ruptures de charges imposées aux voyageurs sur ces lignes en Languedoc.

Madame  Meunier Polge, représentait la Région Languedoc-Roussillon à cette réunion et nous serions curieux de connaître les positions qui ont été prises ce jour là concernant la pérennité de certaines lignes d’équilibre de notre territoire .

Nous comprenons d’autant l’inquiétude grandissante concernant certaines lignes quant on sait que vous venez d’imposer la loi Macron qui va déléguer le transport par autocar et accentuer ainsi le déficit d’exploitation de certaines petites lignes pourtant nécessaires à l’équilibre du territoire.

J’ajouterai de plus , au delà des lignes dites du Cévenol et de l’Aubrac, la question du Train Jaune qui comme, tout le monde le sait, relie Villefranche-de-Conflent à de la gare internationale de Latour-de-Carol.

Le train centenaire ne peut pas être seulement considéré dans le cadre d’une saisonnalité touriste  mais comme le service public fonctionnant toute l’année pour un territoire de 20 000 habitants et quelque centaines de milliers de saisonniers.

Il serait d’ailleurs instructif et intéressant que vous rendiez publique les conclusions sur le schéma directeur du Train Jaune lancée en 2010 et jamais publiées.

Je vous suggère donc d’ajouter à la motion :

– une demande à la commission Duron d’inclure la ligne Perpignan/Latour-de-Carol  dans le périmètre des trains d’équilibre. Ce train rentre parfaitement dans la définition des TET ferroviaires.

– de lancer sans tarder une concertation publique pour travailler sur un projet fédérateur autour de l’eco- mobilité, du développement durable, du service à la population et du tourisme de patrimoine.

Et subsidiairement de demander à Madame Malherbe d’arrêter le bus à 1€sur la ligne Font-Romeu/Villefranche qui concurrence de manière irrémédiable le service public ferroviaire sur cette même ligne su train Jaune cher au cœur des Catalans ».