Suite à la réponse de la Municipalité socialiste de Millas, à propos de l’article paru dans les colonnes de Ouillade.eu, concernant l’incident qui s’est produit lundi dernier à l’école primaire de Millas, Claude PERSON et Jacques GARSAU, conseillers municipaux de l’Opposition, souhaitent réagir :

« Damienne Beffarra n’est pas simplement à la mairie de Millas depuis son élection : elle l’a toujours été ! Par son père d’abord, puis par son mari. Cela explique sans doute cette perception du pouvoir municipal aristocratique qui lui fait considérer toute critique comme illégitime et malvenue, et sa fonction héritée de droit divin (NDLR. N’en déplaise à qui que ce soit, la rédaction de Ouillade.eu est obligée de préciser ici Que Mme BEFFARA a été démocratiquement élue).
 
Dans l’affaire de l’école, force est de constater qu’il y a eu pour le moins négligence des services dans le pays qui est le nôtre, où la tramontane est omniprésente, alors qu’une grande diligence a prévalu lorsqu’il s’est agi de réduire au maximum les échos de l’incident.
Sa réaction disproportionnée aux remarques de l’Opposition se double d’attaques personnelles inadmissibles, que nous qualifierons de grossières et relevant de la vie privée, est le symptôme d’une incapacité à exercer une démocratie quotidienne et citoyenne et à jouer la transparence qui a de quoi interpeller et laisse mal augurer de la gestion municipale.
 
Une telle attitude démontre un efois de plus, le profond mépris pour ceux et celles qui n’adhérent pas à ses idées, soit beaucoup plus de 50% des Millassois. »
 
Jacques GARSAU et Claude PERSON.