Communiqué de presse.

 

 

« Un bilan très encourageant et convivial pour la fête en commun 2019

 

Alors que le climat politique s’enfonce dans la morosité sous les mauvais coups incessants du gouvernement Macron, le public a répondu présent aux différents évènements organisés avec la France Insoumise dans le cadre de la troisième édition de la fête en commun 2019. Ainsi, ce sont plus de 500 personnes qui ont assisté aux activités de lecture publique du livre de François Ruffin, à la conférence gesticulée de Julian Augé sur le thème du mal logement ou encore à la soirée festive organisée à Millas pour clôturer l’édition 2019.
Au cours de cette dernière soirée, suite à une présentation de la soirée par Philippe Assens, président de l’association « En Commun 66 », trois candidats ont détaillés le programme des insoumis pour les élections européennes du 6 mai : Julian Augé a insisté sur l’urgence démocratique à écouter les revendications populaires exprimées par les gilets jaunes ou les jeunes pour le climat, et également sur la nécessité de déconstruire les traités européens actuels. Inès Muriot a mis en avant la situation d’urgence écologique et climatique en s’appuyant sur l’exposé concret de situations de blocages vécues par des jeunes agriculteurs locaux en permaculture et en spiruline qui se heurtent à des obstacles européens dans le développement de leurs activités professionnelles. Puis, Anne-Sophie Pelleter a dénoncé de manière très précise comment les règles actuelles de l’Union européenne conduisaient partout à la destruction des services publics, de la protection sociale et de notre système de santé, notamment pour les personnes âgées.
Après les prises de paroles, les concerts et performances culturelles se sont enchaînés dans une ambiance conviviale et fraternelle, brassant des publics divers, de tout âge et de tous horizons ».

 

Les candidats sur scène (photo P. M.)