Le groupe minoritaire communique :

 

 

« Démission de Ginette Moral, 1ere adjointe à Millas, un non événement ! »

2020 approche et chacun sort du bois… Depuis quelques jours, à Millas, la démission de la 1ere adjointe, Ginette MORAL, était un secret de polichinelle.
Aujourd’hui, une opposition au sein même de la majorité se déclare au grand jour. Règlement de compte entre amie ou simple envie de pouvoir ? Crise politique ou crise de nerf ?

« Je ne ferai aucun commentaire, précise Jacques GARSAU, leader du groupe minoritaire, la décision de Madame MORAL et la réaction de Madame BEFFARA leur appartiennent… », il s’inquiète aussi de « l’image que vont avoir les Millassois des élus qu’ils ont mis en place aux dernières municipales, les mêmes qui gèrent la commune depuis plusieurs décennies et qui se déchirent aujourd’hui. Il y aura donc en 2020 au moins trois listes, une avec la rose, l’autre sans la fleur emblématique et la troisième, la notre, qui comme en 2014, sera réellement libre et indépendante (rappelons que seulement 137 voix nous ont manquées pour remporter les élections). Espérons que les préoccupations des habitants seront au centre des débats. Dans tous les cas nous nous y attèlerons car notre seul parti c’est Millas et les Millassois … nous ne nous perdrons pas de temps dans une guerre d’égo et de pouvoir. »