(Vu sur la toile)

 

Auteurs : Kelly Vargin et Benjamin Pelsy (avec J.A.)

 

 

RMC .-A la surprise des militants et sympathisants LR (Les Républicains), le président sortant de la région PACA (Provence-Alpes-Côte-d’Azur), Renaud Muselier (LR), a trouvé un accord avec LaREM (La République En Marche). Son parti lui retire l’investiture immédiatement.
C’est un séisme pour la droite. Renaud Muselier, le président sortant de la région PACA, n’a plus l’investiture de son parti LR pour les élections régionales des 20 et 27 juin prochains.

En cause, l’annonce dimanche par le Premier ministre Jean Castex d’un accord entre la liste En Marche et la liste de Renaud Muselier. La liste LaREM, portée par Sophie Cluzel, se retire au profit de celle de Renaud Muselier.

Un ralliement confirmé par Sophie Cluzel dimanche soir : « C’est une alliance, la composition des équipes est encore en cours de construction avec Renaud Muselier ».

Selon les derniers sondages, la liste du RN menée par Thierry Mariani arrivait en tête au 1er tour, mais était battue par Renaud Muselier au second. Avec une liste commune LR-LaREM, Renaud Muselier arrivait en tête dès le 1er tour.

« C’est une trahison »
Les Républicains doivent se réunir mardi pour prendre une décision définitive concernant Renaud Muselier. Le parti doit également trancher sur une possible nouvelle liste, qui doit être déposée avant la date limite du 17 mai.

Une annonce qui a surpris les militants et sympathisants Les Républicains du sud-est de la France. Entre déception et approbation, ils sont divisés. L’alliance avec LaREM change tout, pour Annick, que nous avons rencontré dimanche:

« J’étais choquée, je ne m’attendais pas à une sécession comme ça. Au dernier moment comme ça, on ne doit pas se séparer de son parti, de ce qui a fait toutes ses convictions, son parcours politique. C’est une trahison. »

« Il faut dépasser les clivages politiques, c’est ce qu’a fait Muselier »
Pierre aussi vote à droite. Mais il a abandonné Les Républicains pour le Rassemblement National. Et cette liste commune le conforte dans son choix.

-« Quand on fait de la politique, on doit rester dans une famille, on doit la défendre, et aller au bout de ses convictions même si ça coûte les élections. »

Cette alliance, Roger la comprend, en PACA, le RN est aux portes du Conseil Régional.

-« Il faut dépasser les clivages politiques, c’est ce qu’a fait Muselier. Il faut voir l’intérêt général. C’est de battre le Rassemblement National pour moi. »

« Il a un risque que la conséquence de cette affaire soit plutôt un renforcement du RN »
Cette alliance sera peut-être une aubaine pour la Rassemblement National selon le politologue Benjamin Morel « Il y a un risque que la conséquence de cette affaire soit plutôt un renforcement du RN. Les électeurs de droite, sur les sujets sécuritaires et identitaires sont aujourd’hui assez proche de ce que dit Marine Le Pen. »

Les Républicains ont maintenant jusqu’au 17 mai pour monter une nouvelle liste face à Renaud Muselier.