Il y a 99,99% de chance pour que la nouvelle commune « Claira – Saint Hippolyte », souhaitée pourtant par les deux maires concernés (José Puig à Claira et Madeleine Garcia Vidal à Saint Hippolyte) ne voit jamais le jour…
En effet, les services de l’Etat – avertis par le président de l’Agglo Perpignan Méditerranée, Jean-Marc Pujol, très en pointe juridiquement dans ce domaine ? – auraient fait savoir indirectement aux deux élus concernés « qu’il serait imprudent d’insister dans cette voie… ».
Et pour cause : selon un arrêt administratif « si l’une des communes membres de la nouvelle commune relevait d’une communauté urbaine ou d’une métropole, l’autorité préfectorale prononcera de facto le rattachement de la commune nouvelle à cette communauté urbaine ou métropole »…
Cela se traduirait donc immédiatement par le rattachement de Claira à la future communauté urbaine Perpignan Méditerranée.
Nous ne pensons pas que ce soit là la volonté de « Papa Puig »…
Et comme la Préfète des P-O, Josiane Chevalier, est plutôt en faveur du statu quo dans ce domaine, il y a de fortes probabilités pour que rien ne bouge : Saint Hippolyte reste avec Perpignan Méditerranée et Claira se débrouille avec sa communauté de communes Salanque Méditerranée.
Et tout le monde il est content comme ça. M’enfin !