Alain POURSOUBIRE, délégué des parents d’élèves autonomes de l’école élémentaire de llupia, communique :

 

« Les services de l’inspection d’académie ont annoncé la fermeture d’une classe a l’école élémentaire lors de la prochaine rentrée scolaire pour poursuivre la politique de dédoublement des postes en zones d’éducation prioritaire.
Nous nous opposons à cette logique qui consiste à considérer le milieu rural comme une simple variable d’ajustement comptable des postes de l’éducation nationale.
Cette politique contribue à l’accroissement de la fracture territoriale entre les villes et les campagnes qui deviennent des espaces relégués.
En effet qui dit fermeture d’une classe dit baisse de la qualité de l’enseignement, génération du double niveau bouleversement des projets pédagogiques, réorganisation, désordres et stress.
Les parents d’élèves resteront particulièrement vigilants et n’hésiteront pas à entamer des actions nécessaires pour maintenir les conditions nécessaires à la diffusion d’un enseignement de qualité sur la commune… en supprimant un poste la moyenne des enfants par classe passerait de 23 à 27″.