Philippe Grosbois, candidat du FN/ Rassemblement Bleu Marine sur le canton « Côte Vermeille » pour les élections départementales de mars 2015, communique :

« Alors que l’association des usagers de la ligne Perpignan-Cerbère annonce son assemblée générale le 17 janvier 2015, le FN/RBM tient à rappeler la position qui est la sienne sur cette question.

Dans un premier temps je tiens à souligner qu’après avoir dénoncé à plusieurs reprises dans la presse la fermeture de la gare de Port-Vendres et l’abandon systématique des usagers et habitants du canton de la Côte Vermeille, aucune réaction des politiques du secteur ne s’est fait entendre si ce n’est pour nous dire que la gare ne fermerait pas et que nous étions des menteurs… Malheureusement, ce que nous avions annoncé s’est bien réalisé !

Fermeture de la gare de Port-Vendres, retards multiples et variés sur les lignes, incohérences dans les correspondances entre les trains et les bus ou encore suppression pure et simple des trains aux heures de pointe ne sont pas acceptables !

C’est pourquoi nous demandons à l’État, au Conseil général des Pyrénées-Orientales et à la Région Languedoc-Roussillon d’expliquer quelle est leur vision pour l’avenir de nos concitoyens, comment défendre le développement du tourisme et de l’emploi dans ces conditions ?

Le FN/RBM a toujours été clair sur ces sujets et soutiendra encore nos concitoyens pour défendre leurs libertés, leurs emplois et se battre contre l’abandon des populations de plus en plus démunis face au rouleau compresseur de politiques publiques aberrantes ! ».