Jacques Cresta (PS), député-candidat aux élections municipales, s’est rendu à Lérida, ville de la province espagnole de Catalogne de plus de 125 000 habitants, qui ressemble sous de nombreux aspect a la ville de Perpignan.

Il a répondu à une invitation de Jean-Michel Galley, directeur de l’association nationale des Villes d’Art et d’Histoire, afin de venir découvrir cette ville qui est coupée en deux par le Sègre, qui a des quartiers anciens sur les contreforts d’un Château Royal.

Josep Maria Llop, directeur de la ville de Lérida de 1979 à 2003, avec une mission de directeur et coordinateur de la Ville de Barcelone de 1988 a 1991 pour la préparer à l’accueil des Jeux Olympiques, était à la tête de la délégation. Aujourd’hui, il est en charge par l’ONU et l’UNESCO de mener des missions d’expertises dans le monde entier et tout particulièrement en Amérique Latine. Ses travaux universitaires portent notamment sur l’étude des villes intermédiaires dans le monde.

Sous sa direction, Jacques Cresta a pu découvrir les nombreux projets urbains réalisés sur cette ville et en apprécier concrètement les résultats : lutte contre l’habitat indigne, travail avec la communauté gitane, production de logements intermédiaires en direction des propriétaires, aménagement des bords du Sègre, développement autour de la gare TGV, développement des commerces de proximité, politique tarifaire des stationnements, les aménagements de proximités dans les quartiers…

Mais cette rencontre aura permis également aux trois hommes de pouvoir échanger sur la situation de Perpignan et le candidat de soumettre sa vision et son programme a l’avis de ces deux professionnels.

« Une journée très enrichissante permettant d’apprécier sur site les réalisations concrètes d’une ville qui a su apporter des réponses concrètes aux problèmes rencontrés, grâce à une volonté politique de tous les instants. Un exemple à suivre ! », selon le député-candidat à la mairie de Perpignan, Jacques Cresta, et son équipe.