On savait que la finesse dans l’analyse électorale, pour ne pas dire dans l’analyse tout simplement, n’a jamais été l’un des points forts de la Présidente du Département66, Hermeline Malherbe (PS). D’ailleurs, depuis que feu Christian Bourquin – ancien sénateur-maire socialiste de Millas, puis président de l’ex-Conseil Général des P-O rebaptisé par la suite Conseil Départemental et président enfin de l’ex-région Languedoc-Roussillon – l’a installée sur son piédestal, on cherche encore et et encore les qualités d’H&M dans sa gestion du territoire… Bref, vous l’avez compris : une fois de plus la patronne du Département a raté une occasion de se taire

 

Dans L’indépendant du jour, Hermeline Malherbe déclare : « L’élection de quatre députées Rassemblement National, élues avec une forte abstention* et d’importants votes blancs et nuls, n’est pas une bonne nouvelle pour les P-O (…) ». En passant : si la réélection l’an passé, en juin 2021, d’Hermeline Malherbe à la tête du Département66 avait été une bonne nouvelle pour le développement économique – Agriculture, tourisme, numérique…-, et social du territoire ça se saurait.

Air (re)connu : il n’y a pire aveugle que celui – « Celle » en l’occurrence ici -, qui ne veut pas voir ! La Présidente du Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales, dans une diatribe des plus ringardes, un éreintement digne de la IVe République, s’entête à ne toujours pas vouloir voir la réalité électorale des P-O en face.

Elle tente une diversion en essayant de nous faire croire que les quatre candidates du RN élues députées des P-O, hier soir, dans les quatre circonscriptions du département, l’ont été par le hasard et le fruit de l’abstention. Bien entendu, au passage, elle n’hésite pas à agiter le spectre de la suspicion, de tenter d’effrayer les habitants dans le style inouï de « un train peut en cacher un autre… attention danger ! ». Elle reste hantée par la partie immergée de l’iceberg RN, « en comparaison de laquelle ce que l’on voit », ce qui nous attend plutôt ici, serait donc dérisoire. Docteur, c’est grave !?

Mais quel mépris pour les électeurs ! Ces derniers ont tranché, hier : ils sont passés outre le « front républicain », qu’ils ont carrément fait exploser en vol… Vous savez ce fameux cordon sanitaire électoral, avant-hier encore d’une actualité brûlante, inventé de toutes pièces par les partis traditionnels clientélistes, lequel « front républicain » depuis les glorieuses années-Mitterrand n’avait pas pris une ride. Soi-disant cela plaisait aux é-lecteurs, qui y retrouvaient le loup du Petit Chaperon rouge déguisé en « innocente vieille dame ». Mais ça, maintenant, c’est du passé, ça c’était avant.

Hermeline Malherbe arrivera-t-elle à assumer la tragédie, la menace nucléaire électorale qui se joue autour d’elle, plutôt que de dénoncer à tire-larigot les « forces du mal » ? Cela, c’est moins sûr. Qu’elle écoute, qu’elle entende, le Peuple, plutôt que d’en minimiser la portée.

 

L.M.

 

*Rappelons à Mme Malherbe que sa Majorité socialiste au Département a été élue en 2021 avec un taux d’abstention de 66%… supérieur à celui des élections législatives d’hier. Les quatre députées RN pas légitimes… et la Présidente du Département66 et sa Majorité alors ?