(Communiqué)
-« Elections législatives : Aux urnes Zemmoureux !

 

 

Marine Le Pen aurait pu s’assurer une majorité relative, ou empêcher la majorité absolue, que vont obtenir LaREM (ou Renaissance – le parti présentiel) ou LFI (devenu la NUPES).
Pour cela, un simple accord avec Reconquête! aurait suffi, sur les bases des scores du 10 avril (7 à 24%) même si le vote « utile » a diminué drastiquement le score d’Éric Zemmour et gonflé artificiellement le score de Marine Le Pen.
Avec un tel partage, par exemple 447 candidats RN, 130 candidats Reconquête!, le RN plus Reconquête! aurait eu entre 150 et 200 députés.
Avec le refus des dirigeants actuels du RN, la droite ne pèsera pas grand-chose à l’Assemblée Nationale, au contraire des macroniens et des mélenchonistes. Merci Marine Le Pen et Jordan Bardella, qui va jusqu’à faire campagne dans la circonscription d’Éric Zemmour pour soutenir un illustre inconnu dont la seule mission est d’empêcher Éric Zemmour de bousculer l’Assemblée Nationale par ses prises de parole et son intelligence.
Ce piètre calcul politicien et anti-France du RN risque d’ailleurs de se retourner contre lui, surtout si les électeurs d’Éric Zemmour s’avèrent plus motivés que ceux de Marine Le Pen.
Des surprises sont à attendre, en particulier partout où les scores du 10 avril ont dépassé 9 ou 10% pour le président de Reconquête!
Si on y ajoute ceux qui ont voté Marine Le Pen mais qui auraient voulu voter Zemmour, le RN peut se retrouver dans la situation des départementales ou des régionales de 2021 : beaucoup d’ambition et d’arrogance et beaucoup de déceptions ensuite…
Au contraire, si tous les électeurs d’Éric Zemmour se déplacent, l’équilibre des forces peut-être chamboulé, donc un seul mot d’ordre chers amis, voter et faire voter Reconquête!
Aucune abstention ne devrait être envisageable pour les Zemmoureux ».

 

 

 

Bruno Lemaire, coordinateur départemental de Reconquête!66
(Contact : dpt66@parti-reconquete.fr)